L’Écusson est le quartier le plus connu et le plus animé de Montpellier, véritable centre névralgique de la vieille ville. En s’y promenant, on oublie parfois toute l’histoire de ce lieu mythique. Pourtant, elle se lit et se révèle à chaque coin de rue. Ville au cœur de la cité, le quartier de l’Écusson est un point de repère pour de nombreux·ses Montpellierain·e·s : on s’y retrouve pour boire un verre en terrasse, faire du shopping, profiter de ses places et de ses lieux culturels… Le centre historique et piétonnier de Montpellier est définitivement le lieu où le bonheur prend vie !

Le quartier de l’Écusson, un lieu riche d’Histoire(s)

Vers la fin du XIIIe siècle, Montpellier est une ville qui commence à prendre de l’ampleur. On décide alors d’y construire une enceinte, un endroit qui constituera le cœur de la ville. Il s’agit de l’Écusson : ayant survécu aux remous de l’Histoire, il est le garant, encore aujourd’hui, des vestiges du passé. On peut se demander, à juste titre, la raison d’une telle appellation. En réalité, si l’on regarde la ville de Montpellier sur une carte, on s’aperçoit que le centre historique ressemble à un pentagone, la forme d’un écu !

Le Scaphandrier Écusson Montpellier
Le Scaphandrier ©OT-Montpellier

Aujourd’hui, lorsque vous vous promenez dans les ruelles de l’Écusson dans les pas de Molière et de Rabelais, vous évoluez au cœur du Montpellier médiéval qui côtoie les façades haussmanniennes. Pour l’anecdote, outre les nombreux hôtels particuliers, véritables trésors d’architecture du Moyen Âge au XIXe siècle, l’Écusson abrite encore une maison datant du XIVe siècle : située rue du Terral, ses fondations sont visiblement plus solides que nos nerfs face à l’assemblage d’un meuble en kit scandinave…

Écusson Montpellier
Ruelle médiévale ©OT-Montpellier

Les mille et une facettes de l’Écusson

L’Écusson est un quartier qui ne dort jamais. De jour comme de nuit, le centre piéton de Montpellier est animé par la foule des passants, la musique de rue, les conversations impromptues au détour d’un café… Et c’est cela qu’on aime tant : l’Écusson vit, bouge, danse, parle et rayonne sans cesse !

Rue Maguelone Écusson Montpellier
Rue Maguelone ©Hectorlo-Flickr

Mais la grande richesse de ce quartier est incontestablement sa diversité. Le jour, on s’y promène en famille, on fait du shopping, on se perd dans ses ruelles tortueuses, on découvre des spots fabuleux (place de la Comédie, Esplanade Charles de Gaulle, place Saint-RavyJardin des Plantes, Promenade du Peyrou, place de la Canourgue, place Saint-Roch…), des musées super chouettes (Musée Fabre, Mo.Co, Pavillon Populaire, Espace Saint-Ravy, Carré Sainte-Anne…), des restaurants healthy ou de spécialités et des magasins atypiques (Pomme de Reinette et Pomme d’Api, The Bookshop, Bonobo Café…). Les cafés pour travailler ou les restaurants pour manger pas cher ne sont pas en reste, autant que les librairies, les artisans chocolatiers ou les parfumeries de niche dont une collection exclusive montpelliéraine.

Rue du Palais des Guilhem ©Vera Izrailit-Flickr
Rue du Palais des Guilhem ©Vera Izrailit-Flickr

La nuit, les étudiant·e·s et les moins jeunes prennent d’assaut les terrasses (place de la Comédieplace Jean Jaurès, place de la Canourgue, place de la Chapelle Neuveplace Candolle…), les bars à vinsà cocktails ou les plus beaux rooftop pour trinquer entre ami·e·s avant de finir dans une boîte de nuit ! On voit les groupes se faire et se défaire sur la place de la “Préf”, les bandes de potes dévaler ensemble la “rue de l’U” ou faire la queue dans la longue file d’attente qui mène au Rockstore, tandis que les couples roucoulent d’un restaurant en amoureux… Sans secret, l’Écusson de nuit est the place to be pour le Montpellier festif !


À lire aussi : Visiter Montpellier et ses trésors.


Les monuments incontournables du quartier de l’Écusson à Montpellier

Arc de Triomphe

Eh oui, Paname n’est pas la seule à pouvoir se vanter d’avoir un Arc de Triomphe ! Non seulement le nôtre est tout aussi joli (objectivité sudiste quand tu nous tiens…), mais en plus de cela, on peut y monter pour observer un panorama unique de la ville. Classé monument historique depuis 1954, l’Arc de Triomphe a été érigé pour rendre hommage à la grandeur du roi Louis XIV… Dont on aperçoit la statue un peu plus loin dans le quartier des Arceaux, au centre de la Promenade du Peyrou qui accueille notamment les Dimanches du Peyrou, le marché de brocante bien connu dans le Clapas. Difficile de faire plus classe !

Arc de triomphe Écusson Montpellier
Arc de Triomphe ©OT-Montpellier-M. Remignon

Cathédrale Saint-Pierre

Merveille du style gothique méridional, la cathédrale Saint-Pierre de Montpellier est l’une des plus grandes églises de la région. Et bien que l’on se sente un brin minuscule lorsqu’on longe ses murs, quel bonheur de pouvoir river ses yeux sur une bâtisse d’un tel prestige ! D’autant plus que c’est la seule église médiévale de l’Écusson ayant survécu aux guerres de religion.

Envie de découvrir la vue depuis le sommet de la tour Urbain V ? Il vous suffit de gravir les 200 marches pendant la visite guidée… avec une bonne condition physique !

Cathédrale Saint-Pierre Écusson Montpellier
Cathédrale Saint-Pierre ©OT Montpellier-M. Tronel-Peyroz

À ses côtés, ne manquez pas la Faculté de Médecine, la plus ancienne école de médecine du monde occidental encore en activité ! D’un âge respectable, elle fête en 2020 ses 800 ans. Au cours de la visite guidée dédiée à cet édifice, organisée par l’Office de Tourisme, vous serez absolument captivé·e·s par la découverte des collections exceptionnelles du Conservatoire d’Anatomie (à partir de 12 ans parce que certains flacons renferment dans le formol des choses étranges…).

Faculté de médecine Écusson Montpellier
Faculté de médecine ©OT-Montpellier

Opéra Comédie

L’Opéra Comédie voit le jour en 1755. À cette époque, Montpellier est l’un des pôles culturels les plus importants de France et jouit d’une notoriété certaine. Après avoir brûlé deux fois – en 1788 puis en 1881 – l’édifice renaît de ses cendres sept ans plus tard et devient l’Opéra que l’on connaît aujourd’hui, où se produit régulièrement l’Opéra orchestre national Montpellier Occitanie. Au-delà de la beauté de sa façade extérieure, l’Opéra Comédie est un écrin qui renferme un sublime intérieur, un véritable théâtre à l’italienne avec dorures et draperies.

Opéra Comédie Écusson Montpellier
Opéra Comédie ©OT Montpellier

Pour la petite anecdote, la statue originale des Trois Grâces est conservée dans l’enceinte du bâtiment. Car oui, c’est bel et bien une réplique qui trône sur la fontaine au milieu de la place de la Comédie !

Fontaine des 3 Grâces Écusson Montpellier
Fontaine des 3 Grâces ©OT-Montpellier

Et aussi :


À lire aussi : Notre sélection pour trouver un hôtel à Montpellier.


Les rues mythiques de l’Écusson dans lesquelles flâner

Parce que le quartier de l’Écusson ne serait pas ce qu’il est sans ses ruelles piétonnes, voire pavées… Tellement nombreuses que l’on pourrait s’y perdre tant elles se ressemblent diront certains, elles ont pourtant chacune leur identité propre et leurs particularités.

Rue Foch Écusson Montpellier
Rue Foch ©Vera Izrailit-Flickr

Si la rue Foch avec l’Arc de Triomphe en perspective est connue pour son côté huppé (boutiques de luxe, bâtiments haussmanniens…), la rue de l’Aiguillerie pas loin est appréciée pour son excentricité (salons de tatouage et de piercing, skateshop, spécialistes de la culture geek…). D’une rue à l’autre, c’est tout un univers qui change !


À lire aussi : Zoom sur le street art à Montpellier.


Du côté de la rue Saint-Guilhem, on trouve pas mal de coffee shops et d’épiceries fines ou zéro déchet, un coin idéal aussi pour bruncher le week-end. Direction ensuite la rue de l’Ancien Courrier, pour découvrir une multitude de petites boutiques de créateurs ou de magasins de déco, ainsi que la rue Jacques Cœur. Et si vous coupez vers la place Saint-Roch, n’hésitez pas à visiter les concept stores du quartier : des petites merveilles s’y trouvent.

Rue Jacques Cœur Écusson Montpellier
Rue Jacques Cœur ©Robert Rynerson-Flickr

Pour les magasins type “grandes enseignes”, l’idéal est de se diriger vers la rue de la Loge ou la Grand rue Jean Moulin, de même que vous y trouverez de nombreuses boutiques de cosmétique bio ou vegan. Si vous préférez chiner, les friperies de la rue de l’Université peuplée d’étudiant·e·s est le meilleur endroit avec une multitude de cavernes d’Ali Baba ! Restez aussi dans le coin pour manger pas cher à Montpellier ou se régaler dans les crêperies, vous trouverez plein de bonnes adresses…

Place Saint-Côme Quartier Écusson Montpellier
Place Saint-Côme ©Hectorlo-Flickr

Vous l’aurez compris, le quartier de l’Écusson n’a pas fini de nous surprendre. On aura beau en faire cent fois le tour en long, en large et en travers, il trouve toujours le moyen de nous émerveiller !

Découvrir le quartier de l’Écusson au travers d’événements

• Le « Festival des Architectures vives », un parcours architectural – organisé par l’association Champ Libre au mois de juin – qui permet de découvrir des œuvres contemporaines éphémères créées par des équipes d’architectes et installées dans les cours d’hôtels particuliers de l’Écusson habituellement fermées au public. À ne pas manquer !

La « Fête de la musique » le 21 juin, au cours de laquelle une multitude de groupes s’installe dans l’Écusson pour célébrer la musique vivante.

• Les « Journées européennes du Patrimoine » en septembre, à la rencontre du patrimoine culturel, naturel, architectural, historique et immatériel, ainsi que des monuments parfois inaccessibles au public.

• « Cœur de ville en lumières », un spectacle nocturne de son et lumières avec des projections monumentales et animations 3D sur les façades emblématiques de l’Écusson à voir fin novembre.

Pour aller plus loin

Site internet de l’Office de Tourisme de Montpellier.
Site internet de la Ville de Montpellier.

Parmi les visites guidées de l’Office de Tourisme qui englobent l’Écusson, vous pouvez opter pour :

• « L’Essentielle », qui passe par la faculté de médecine, la découverte de la cour d’un hôtel particulier, le Mikvé ainsi que l’Arc de Triomphe.
• « Les hôtels particuliers », une visite des cours d’hôtels particuliers pour découvrir l’évolution de la demeure à Montpellier.
• « Montpellier Médiéval », un voyage dans le temps au carrefour de cultures, de savoirs et de marchandises.
• « Le centre historique pour les enfants », un parcours sous forme de jeu de piste adapté aux enfants de 7 à 11 ans.

En couverture : la place de la Canourgue crédit Peter-Flickr.