À quelques kilomètres des Cévennes et de Montpellier dans le massif de la Séranne, les Gorges de l’Hérault sont particulièrement agréables à visiter durant l’été. Entre roches et eau claire, vignes et oliviers, les paysages languedociens se donnent à voir pour des vacances sportives ou de farniente. Une escapade sauvage et ultra dépaysante dans ce Grand Site d’Occitanie, sans avoir à partir à l’autre bout du monde…

Les lieux incontournables des Gorges de l’Hérault

Avec un cadre aussi prestigieux, difficile de savoir où donner de la tête tant les Gorges de l’Hérault renferment de nombreuses pépites à visiter sans plus tarder ! Le fleuve serpente au milieu de paysages rocheux escarpés et encaissés au nord, jusqu’à la plaine alluviale bordée d’une végétation luxuriante au sud. Dans un espace pittoresque, les Gorges de l’Hérault peuvent atteindre 200 à 300 m de profondeur à certains endroits et accueillent une flore et une faune méditerranéenne peu communes : pins, cyclamens, sous-bois aux allures de « forêt tropicale »… où reptiles, chauve-souris, loutres ainsi que de nombreux oiseaux (dont l’aigle de Bonelli) ont élu domicile. Ce Grand Site de France au patrimoine riche et varié est aussi une terre d’artisanat et de métiers d’art et de saveurs du Sud.

Saint-Guilhem-le-Désert

Éternel. Le village médiéval de Saint-Guilhem-le-Désert n’est pas à voir, il est à contempler. Sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, cette étape majeure du pélerinage abrite la célèbre abbaye de Gellone, chef-d’oeuvre architectural du IXe siècle. Dans le village, les rues pavées et les maisons fleuries sont légion, cadre idéal pour une balade romantique. Pour les plus courageux·ses, le Circuit des Fenestrettes est une randonnée qui part du cirque de l’Infernet pour arriver à Saint-Guilhem-le-Désert. Une façon sportive de découvrir les paysages de l’Hérault !

Le Pont du Diable

Dit comme ça, ça ne met pas tout de suite en confiance. Pourtant, le Pont du Diable est un coin de fraîcheur où il fait bon se relaxer. La baignade y est agréable (mais un chouya frisquette) et la bronzette, un jeu olympique ! Si on déconseille de faire le saut de l’Ange au Pont du Diable, on vous assure que vous trouverez, ici, un petit aperçu du Paradis. Inscrit au Patrimoine par l’Unesco, la seule peur qui doit vous guetter est celle d’avoir à le quitter !

La grotte de Clamouse

Découverte en 1945 par une équipe de spéléo-club de Montpellier, la grotte de Clamouse ouvre ses galeries à quelques centaines de mètres du Pont du Diable, en bordure des Gorges de l’Hérault. Véritable merveille souterraine par l’abondance de ses concrétions de plusieurs millions d’années, la « Cathédrale du temps » est aussi la première grotte touristique en Europe intégralement équipée de LED. Prenez une petite laine, il y fait 16°C !

Saint-Jean-de-Fos

Pas de fausses promesses dans ce petit village au cœur de la Vallée de l’Hérault, établi en « circulade millénaire », qui séduit par son espace piéton à l’ombre de platanes centenaires et ses échoppes d’artisans. En arpentant ses rues, vous découvrez rapidement la spécialité locale. Un indice ? Disons que les habitant·e·s de Saint-Jean-de-Fos saisissent toujours les bonnes occasions… et qu’on ne peut pas dire qu’ils manquent de pot !
Direction Argileum, un musée-atelier où l’on découvre le savoir-faire des potiers d’antan et d’aujourd’hui qui fait donc la réputation du village. De nombreux ateliers d’initiation à la poterie et au modelage vous permettent à votre tour de mettre la main à la pâte. Et si vous êtes dans le coin au mois d’août, ne manquez pas son célèbre marché des potiers…

Le Pic Saint-Loup

Au cœur de la Garrigue, le Pic Saint-Loup s’observe sous toutes les coutures. Que l’on s’y promène pour une courte balade ou qu’on l’entreprenne en longue randonnée, le Pic Saint-Loup vous promet bien des aventures. Regardez où vous mettez les pieds, pas évident de rester sur ses deux gambettes quand les paysages offerts sur les Cévennes et la Méditerranée sont aussi jolis à regarder…

Aniane

Première ville monastique de la Vallée de l’Hérault, Aniane est une commune aussi charmante que mystérieuse. Vous y trouvez la renommée abbaye bénédictine Saint-Sauveur, la chapelle des pénitents mais également de nombreux terrains viticoles qui s’étendent à perte de vue. La commune abrite un observatoire astronomique pour admirer et étudier de près les étoiles. Alors pour une immersion complète, on vous conseille les Bulles d’Astronarium, idéales pour une nuit atypique dans un hébergement insolite sous la voûte céleste !

Voguez sur le fleuve Hérault

Eh non, il n’y a pas que la mer pour se baigner dans le Sud ! Le fleuve Hérault en est la preuve : évoluant entre les gorges, le bleu de son eau se mélange harmonieusement à la verdure environnante. Pour les amoureux·ses de canoë ou de canyoning, l’Hérault est un spot de choix ! Plusieurs compagnies proposent des excursions et différentes activités pour dévaler, en toute sécurité, les eaux vives. Vous avez notamment différents spots de location de canoë à Agonès, Ganges, Laroque, Saint-Bauzille-de-Putois

La grande diversité de la faune et de la flore ravit les visiteurs… Et met tous leurs sens en éveil ! À vous les oiseaux qui virevoltent, mais aussi les loutres qui font trempette et les (petits ?) reptiles qui rampent à vos côtés. Ce n’est pas 30 Millions d’Amis, mais on s’en approche piano piano !

La vérité, c’est qu’on ne peut même pas vous faire un listing exhaustif de ce que vous y trouverez. Telles sont les Gorges de l’Hérault : merveilleuses et imprévisibles…

5 fruits et légumes par jour ? Commençons avec l’olive et le raisin…

Qu’on se le dise, le canoë et la rando’, ça creuse l’appétit. Et ça tombe bien, vous êtes en lieu sûr pour satisfaire l’estomac et le palais ! Direction les domaines viticoles et cavistes locaux qui se font un plaisir de vous faire découvrir leurs plus jolies bouteilles. En parlant de bouteille, n’oublions pas celle qui renferme l’huile d’olive ! Au Moulin de la Garrigue à Saint-André-de-Sangonis, vous pouvez suivre le processus de fabrication de l’huile, de la récolte jusqu’à la fabrication. Vous entendez déjà les cigales chanter ? Habituez-vous, c’est le tube de l’été !

Les spécialités locales

  • Olives AOC Lucques du Languedoc.
  • Vins des AOC Terrasses du Larzac, IGP Saint-Guilhem-le-Désert ou IGP Vicomté d’Aumelas.

À voir aussi

INFORMATIONS PRATIQUES

ACCÈS :
De Montpellier : 30 km (30 mn).
De Nîmes : 72 km (1h15).
De Toulouse : 291 km (3h15).

Office de Tourisme – 2 place de la Liberté, 34150 Saint-Guilhem-le-Désert. Tél. 0467575883
Site internetPage Facebook
Site internet de l’Office de Tourisme Cévennes Méditerranée
Site internet du Comité Régional du Tourisme Occitanie

Photo de couverture : Le pont du Diable copyright Kevin Derrick.