La Bambouseraie en Cévennes se situe sur les contreforts du Parc des Cévennes près d’Anduze, à 11 km d’Alès et 45 km de Nîmes, dans la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. Le domaine de 34 hectares – dont 12 ha sont ouverts au public – abrite un millier d’espèces de bambous, fleurs rares, plantes et arbres remarquables. Classé Monument Historique et Jardin Remarquable, ce jardin botanique unique en Europe accueille plus de 300 000 visiteurs par an. On se régale de (re)découvrir ce havre de paix où le temps est suspendu pour un voyage surprenant et relaxant.

La Bambouseraie en Cévennes, une histoire familiale depuis plus de 160 ans

L’idée de créer un jardin botanique d’un nouveau genre est née dans la tête d’Eugène Mazel, un botaniste cévenol passionné d’horticulture et de sciences naturelles. C’est en 1856, de retour d’un voyage scientifique en Extrême-Orient, qu’il rapporte des variétés de bambous. Il rachète alors le Domaine de Prafrance et débute les premières plantations d’espèces exotiques. Les bambous étant alors très peu connus en Europe, il les fait venir de Chine, d’Amérique du Nord, du Japon ou encore de l’Himalaya.

Le parc est situé en bordure du Gardon pour pouvoir s’approvisionner en eau, dont les bambous sont très gourmands. Aidé d’une équipe de jardiniers, Eugène Mazel entame des travaux très coûteux : systèmes d’irrigation, aménagements d’infrastructure avec les dernières innovations et création de serres pour cultiver et exposer des plantes rares (tulipes, camélias, magnolias…). Classée parmi les plus beaux Jardins de France, la Bambouseraie en Cévennes regorge d’arbres impressionnants par leur taille et leur longévité, dont certaines variétés que vous découvrirez certainement pour la première fois, sont uniques en Europe.

Muriel Nègre, l’actuelle propriétaire du parc et petite-fille de Gaston Nègre qui avait racheté la bambouseraie en 1902, a su conserver toute la magie de ce lieu avec le souci permanent de respecter les besoins de développement et de protection de la biodiversité dont nécessitent les plantes qui y sont cultivées. Le tout associé à une démarche éco-responsable.

Le jardin extraordinaire de la Bambouseraie

Ce parc exceptionnel, reconnu à l’international avec de multiples labels et désigné Réserve de biosphère par l’Unesco, recèle des spécimens et essences rares sublimées par des aménagements paysagers impressionnants. La Bambouseraie permet un véritable voyage à travers les continents et leur végétation.

L’allée des Séquoias

On en prend plein la vue dès l’entrée à se sentir minuscule au milieu des gigantesques séquoias bicentenaires (dont le plus grand atteint jusqu’à 40 m de hauteur), entourés de bambous. Leurs troncs majestueux s’étendent à perte de vue et forment en leur sommet comme un toit de cathédrale.

Le village laotien

Cet espace situé au cœur du parc a été entièrement pensé et construit par l’un des membres du personnel, originaire du Laos, et son équipe. Ils ont reconstitué à la perfection l’habitat traditionnel, la décoration intérieure et les paysages typiques : immenses bananiers, cannes à sucre, et d’autres espèces moins connues mais tout aussi impressionnantes.

Le Vallon du Dragon

C’est en 2000, année du Dragon, qu’a été inauguré le Vallon du Dragon. Ce jardin Fen Shui de 15 000 m² a été imaginé par le paysagiste Erik Borja, connu pour ses créations de jardins zens d’inspiration japonaise. Profitez de cette balade pour découvrir et admirer une multitude d’espèces adaptées au climat cévenol. Le petit lac en son centre est enjambé par le Phoenix Rouge, un pont en bois construit dans la tradition japonaise qui permet de prendre un peu de hauteur pour apprécier ce cadre chatoyant et harmonieux. Perché·e, on aperçoit plus facilement sur la droite un magnifique Ginkgo biloba d’environ 30 m de haut. Cet arbre placé au pied de la colline « incarne l’entité protectrice et bienfaisante du jardin ». On découvre également un Cyprès du Japon rarissime à la forme originale. En passant par l’interminable allée des palmiers, on s’émerveille devant le superbe magnolia géant qui offre de jolies fleurs rosées tout l’été.

La forêt de Bambous

Située à l’extrémité du parc, cette forêt (qui est plus précisément une prairie car les bambous sont des graminées et non des arbres) en abrite plus de 240 variétés et offre une fraîcheur très appréciable dès les premières chaleurs de l’été. Attention aux torticolis, les bambous peuvent aller jusqu’à 25 mètres de hauteur !

Le jardin des bassins d’Eugène et les serres Mazel

Ce jardin situé derrière la ferme en pierres blanches est apprécié des visiteurs pour sa flore variée et les reliefs de son paysage. Autour du bassin à nénuphars, nymphéas et autres carpes koï, l’atmosphère calme et reposante invite à prendre le temps de se promener au rythme de l’eau ou s’allonger dans l’herbe. Les grandes serres Mazel d’inspiration victorienne abritent de nombreuses variétés de plantes exotiques étonnantes qui font voyager tous nos sens.

Le labyrinthe

Juste après une allée de bonzaïs et lotus, le labyrinthe est l’activité ludique idéale pour terminer cette journée en s’amusant en famille. Ses allées sont formées par l’espèce appelée « Semiarundinaria makinoï », un bambou moyen qui forme de larges buissons pouvant monter jusqu’à 5 mètres de haut. Métaphore du voyage, le labyrinthe végétal est le symbole de l’initiation et du parcours vers la connaissance… À vous de jouer au milieu de ce tableau de verdure.

Mais aussi…

Le parc propose également un espace café/restaurant à l’ombre, une boutique de souvenirs et une jardinerie pour retrouver quelques variétés exotiques présentes dans le parc et les planter dans votre jardin.

Et si vous alliez à la Bambouseraie en train à vapeur ?

Au départ d’Anduze, le Train à vapeur des Cévennes va jusqu’à Saint-Jean-du-Gard en passant par la Bambouseraie en Cévennes. Tous les wagons sont ouverts et permettent d’admirer la Vallée des Gardons dans toute sa splendeur. Le parcours est impressionnant pour les petits comme pour les grands. Le train passe par de longs tunnels et ressort sur des ponts et viaducs majestueux. Voilà une expérience originale pour commencer cette journée inoubliable tout en découvrant le beau panorama de la région !

À voir aussi autour de la Bambouseraie en Cévennes :
Anduze, cité médiévale pittoresque connue pour ses fameux vases (à 4 km).
– La mystérieuse Grotte de Trabuc à Mialet (à 6,5 km).
– Le passionnant Musée des vallées cévenoles : la Maison Rouge de Saint-Jean-du-Gard (à 15 km).
– Le pôle mécanique Alès Cévennes : circuit auto, moto, karting (à 17 km).
– La cité médiévale de Vézénobres (à 22 km).

Informations pratiques
Le parc est ouvert de mars à mi-novembre.

Accès
Distance depuis Nîmes : environ 45 km.
Distance depuis Montpellier : environ 70 km.

Bambouseraie en Cévennes – Domaine de Prafrance – 552 rue de Montsauve, 30140 Générargues. Tél. 0466617047
Site internetPage Facebook

Office de Tourisme des Cévennes – Place de l’Hôtel de Ville, 30100 Alès. Tél. 0466523215
Site internetPage Facebook

Photo de couverture : copyright Jean du Boisberranger.