La femme parfaite est une connasse

1510
La femme parfaite est une connasse
© David Ignaszewski / Koboy © Flammarion

La femme parfaite est une connasse et on ne veut pas être comme elle !

Anne-Sophie Girard est comédienne, sa sœur Marie-Aldine Girard est journaliste.
Ensemble, ces jumelles montpelliéraines ont écrit l’un des succès de l’année 2014 « La femme parfaite est une connasse« , petit guide de survie décomplexé et hilarant pour femmes modernes. Rencontre.

Ce livre est un mélange détonnant de théories sur les femmes et de conseils très drôles, comment est-il né ?

Marie-Aldine : Cela fait des années que je note toutes les phrases de nos copines sur un petit carnet, et un jour, nous avons eu envie de crier au monde entier que la femme parfaite était une connasse et que l’on ne voulait pas être comme elle !
Anne-Sophie : On voulait que les femmes cessent d’être aussi dures avec elles même : arrêtez de vous juger, la connasse vous jugera déjà bien assez ! On est tous des « escroqueries », alors arrêtez de penser que les autres sont mieux que vous…

C’est facile de travailler entre sœurs ?

Anne-Sophie : Oui, car comme on se connait très bien, on gagne un temps fou, on n’a pas besoin de prendre de pincettes pour se dire ce que l’on pense.

Des hommes ont été impliqués dans la création du livre ?

Anne-Sophie : Aucun mec n’a été blessé durant l’écriture de ce livre ! Non, ce ne sont que des théories de filles, et on a d’autres sujets de conversation que les hommes. Mais on dévoile dans ce livre des secrets typiquement féminins et les hommes peuvent apprendre beaucoup en le lisant… Ils se rendront compte qu’au fond, on est comme eux.
Marie-Aldine : Notre but était avant tout de faire marrer nos copines, résultat on en a
200 000 aujourd’hui !

Vous avez eu des retours de mecs qui l’ont lu ?

Anne-Sophie : Oui ! Beaucoup de chapitres les ont fait marrer ; par contre, le seul qui n’a jamais été commenté, bizarrement, c’est celui intitulé « La Mi-molle »…

Diriez-vous que c’est un livre féministe ?

Anne-Sophie : Du nouveau féminisme alors, qui n’a pas besoin d’être austère et assume son côté girly. On s’est affranchies de plein de codes à présent et oui, on peut être féministe en talons.
Marie-Aldine : Peut-être juste dans la volonté de se libérer du moule dans lequel on veut nous mettre. Mais c’est avant tout un livre qui a vocation à être drôle.

Vous vivez aujourd’hui à Paris, quel lien gardez-vous avec Montpellier ?

Marie-Aldine : On n’est pas et on ne sera jamais des Parisiennes ! On conserve un vrai amour de Montpellier…
Anne-Sophie : … cela fait 10 ans que l’on est à Paris, mais on sera toujours Montpelliéraines !

En conclusion, la femme montpelliéraine est-elle une connasse ?

Anne-Sophie : Oui mais c’est parce que l’on n’utilise pas ce mot de la même manière dans le Sud qu’à Paris. Ne négligeons pas la connasse qui est en nous : la femme parfaite est une connasse mais toutes les connasses ne sont pas parfaites.
Marie-Aldine : Non ! La Montpelliéraine est légère, drôle, elle ne sera jamais une connasse !

La Femme Parfaite est une connasse !

 

 

La Femme Parfaite est une connasse !
Guide de survie pour les femmes « normales », éditions J’ai lu. 5 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here