Une escapade dans le Tarn, c’est à la fois la promesse de se mettre au vert et de voyager dans le temps ! Road-trip en 4 étapes incontournables.

Le Tarn est une destination rêvée pour les amoureux de vieilles pierres. Le secret bien gardé de ce département du Sud ? Ses villages médiévaux préservés, aux rues serties de maisons au charme authentique, en pierre ou à colombages.
Si l’envie vous prend de les découvrir, nous vous avons concocté un itinéraire en quatre étapes…

Tarn
© T.Tissot > La Cité épiscopale d’Albi figure au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2010. Sa particularité est son architecture de briques, qui donne une unité au centre historique sur les berges du Tarn. La cathédrale Sainte-Cécile, d’un style particulier nommé « gothique méridional », a été édifiée dès 1282.

ÉTAPE 1 : Lautrec, au cœur du Pays de Cocagne

Tarn
© T.Tissot > L’ail rose de Lautrec est apprécié pour ses arômes subtils. Cultivé dans la région depuis le Moyen-Âge, il a obtenu un Label rouge et est protégé par un IGP.

La curiosité de cette petite bourgade médiévale, c’est son moulin pittoresque qui agite ses pales sur une colline.
De là, on admire une jolie vue sur le Pays de Cocagne et ses champs verts à perte de vue…
Ce qui a en réalité valu ce surnom au Lauragais, ce n’est pas la fertilité de ses campagnes, mais une tradition : la culture du pastel. Les feuilles de cette plante donnent un colorant bleu naturel, et sont séchées en boules appelées coques ou cocagnes.
Dans les charmantes ruelles ombragées du petit bourg, on trouve des boutiques qui vendent encore du linge de maison teint au pastel. En poursuivant la balade au hasard des rues, on tombe sur un petit marché où un autre produit emblématique des lieux est à l’honneur : l’ail rose de Lautrec.

Tarn
© T.Tissot > Le moulin de la Salette domine le village de Lautrec. Autrefois, le petit bourg comptait une dizaine de moulins à vent !

ÉTAPE 2 : Le village fortifié de Puycelsi

Tarn
© T.Tissot > La plante de pastel, malgré ses fleurs jaunes, donne bien un colorant bleu ! Ce sont ses feuilles qui sont utilisées.

La petite cité de Puycelsi veille sur la forêt de la Grésigne, du haut de ses remparts de 800 mètres de long. Posée sur un plateau rocheux, elle renferme des maisons de pierre, de bois et de briques datant des XIVe et XVe siècles – debout, en bon état, et fleuries avec amour par les habitants actuels ! Durant sa visite, il ne faut pas hésiter à emprunter les petits passages étroits et à jeter un œil dans les jardins mi-clos pour sonder les charmes du village. Pour terminer par une pause au soleil, direction le chemin de ronde et son point de vue sur les alentours !

Tarn
© T.Tissot > Point de vue sur la campagne verdoyante du département du Tarn.

ÉTAPE 3 : Cordes-sur-Ciel

Tarn
© Dominique Viet-CRT Midi-Pyrénées > Levez les yeux pour admirer les façades gothiques de Cordes-sur-Ciel, comme ici celle de la Maison du Grand Fauconnier !

Digne d’un conte de fée, Cordes-sur-Ciel semble flotter dans les airs les jours de brume. Elle domine alors la nappe de brouillard de sa haute silhouette. On grimpe à travers ses ruelles pentues, pour rejoindre le centre de la bourgade où se concentrent des demeures aux façades ouvragées, dont la maison du Grand Fauconnier aux fenêtres gothiques. Seul bémol : la grande cité fondée en 1222 souffre cruellement des aléas du temps, et les moyens pour la rénover semblent manquer. Il arrive qu’au détour d’une rue, on croise un bâtiment en piteux état. Pire : en ruine ! Cela reste quand même notre plus gros coup de cœur du Tarn.

Tarn
© Dominique Viet-CRT Midi-Pyrénées > Cordes-sur-Ciel, perchée sur sa colline, a gardé un cachet authentique depuis le Moyen-Âge !

ÉTAPE 4 : La cité rouge d’Albi

Tarn
© T.Tissot > Ne manquez pas la place des halles de Lautrec, bordée de maisons à colombage du XVIe siècle.

Le tableau est impressionnant : la Cité épiscopale d’Albi est structurée autour de deux forteresses médiévales, entièrement construites en brique cuite de couleur rouge au bord du Tarn.
Au pied de la cathédrale Sainte-Cécile, monumentale, la tête nous tourne ! À l’intérieur, les murs comme le plafond sont entièrement peints, et l’immense fresque du Jugement Dernier est à voir.

Côté culture, un musée consacré au peintre affichiste Toulouse-Lautrec est niché dans le palais de la Berbie, et le Musée de la Mode, dans un ancien couvent, varie ses expos chaque année.
On visite ensuite le petit cloître Saint-Salvi, avant de se perdre dans les quartiers médiévaux qui gravitent autour de la cathédrale et regorgent de boutiques gourmandes et petites adresses…

Et si après cet itinéraire vous avez encore le temps, ne ratez pas deux autres villages proches de là : Bruniquel dans le Tarn-et-Garonne et Brousse-le-Château dans l’Aveyron. Encore deux trésors épargnés par les siècles qui valent le détour !

Tarn
© T.Tissot > La brique est omniprésente au cœur d’Albi, cité autrefois dominée par les évêques (c’est de là que vient l’adjectif « épiscopal » !). Aujourd’hui, elle est la préfecture du Tarn.
Tarn
© T.Tissot > Comme Lautrec, Puycelsi a obtenu le label « Plus beau village de France », hautement mérité !

Y ALLER

Depuis Montpellier, il faut compter environ trois heures de voiture pour rejoindre Albi (A75 direction Millau, puis D999). Temps de parcours similaire depuis Béziers et Narbonne.

DURÉE DU ROAD-TRIP

Ce road-trip peut s’effectuer en 3 jours, et s’enrichir d’étapes dans d’autres villages comme HautpoulLisle-sur-Tarn… Envie de varier les plaisirs ? On préconise le sport en plein air et la randonnée ! On a aimé marcher dans la forêt de la Grésigne aux abords de Puycelsi. Autre curiosité : le très joli jardin des Paradis à Cordes-sur-Ciel.

SE LOGER

Les opportunités pour dormir dans un bâtiment historique sont nombreuses dans le Tarn !
À Cordes-sur-Ciel, des chambres d’hôtes sont à retrouver sur le site de la ville.
Pour une nuit de rêve, la Tour Sainte-Cécile à Albi propose des chambres chics dans un hôtel particulier du XVIe siècle (dès 140 €).
Notre coup de cœur pour se mettre au vert : Le Moulin Bas, une maison d’hôte dans un cadre enchanteur à Verdalle. Accueil chaleureux, et chambres doubles dans un ancien moulin (40 € – 55 €). Un appartement est aussi à louer à la semaine.

QUE RAMENER DU MARCHÉ ?

De l’ail rose de Lautrec
De la saucisse sèche de Lacaune
Du pérail, un fromage de brebis
Du linge de maison teint au pastel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here