[ BIEN-ÊTRE ] Détox, mode d’emploi

Citronniers
CC-Be_Thib

Une détox est toujours un coup de pouce bienvenu. Et même si on y pense après une période d’excès, comme pendant les Fêtes, elle peut être envisagée quelque soit le moment de l’année !

Entre les dîners arrosés entre copains, les restos pros ou les gueuletons en famille, on peut ressentir le besoin d’alléger son assiette… avec l’envie de reprendre son alimentation en main.

C’est là que l’option détox entre en scène ! Le but n’est pas de perdre du poids, mais de permettre à l’organisme d’évacuer les toxines accumulées. Ces déchets sont normalement traités par des organes tels que le foie, les reins ou l’intestin. Or suite aux excès, les pauvres ont de la peine à suivre ! Résultat : les toxines s’entassent et l’organisme s’encrasse, avec à la clé une sensation de mal-être ou de fatigue. Cela peut même avoir pour conséquence d’affaiblir le système immunitaire ou d’encourager une prise de poids.

L’idée de base de la détox est simple et accessible à tous : alléger son alimentation durant quelques jours, pour permettre à ses organes de souffler. Le but est d’éviter de leur envoyer davantage de toxines, en éliminant certains aliments de son assiette. Cette trêve permet au foie et aux reins de rattraper leur retard.
Pour faciliter leur travail de filtration, le mot d’ordre est de boire beaucoup – que ce soit de l’eau, des tisanes, des smoothies ou des soupes. Le bon réflexe est aussi de recommencer à manger des portions raisonnables.

Il faut cependant noter que si le bien-être résultant d’une cure détox est facilement ressenti, c’est un concept qui n’est pas scientifiquement admis par le corps médical. Cela reste donc plutôt du ressort des médecines douces.

À bas le sucre !

Durant la cure, le régime hypotoxique idéal consiste à bannir les aliments gras et sucrés, et à augmenter la part de légumes dans son assiette. Vous voyez où on veut en venir ? Adieu produits laitiers, charcuterie, pâtisseries et compagnie. « Avec tout le sucre ingéré pendant les Fêtes, le taux d’insuline grimpe et le corps se retrouve dans un état inflammatoire », nous explique la naturopathe Eugénie Emorine. « En fait, l’insuline est une hormone chargée de stocker le sucre en trop dans le sang. Après les Fêtes, ce surplus augmente le processus d’inflammation et peut avoir pour conséquences des douleurs, ou la formation de cellulite par exemple », ajoute-t-elle.
Les plus zélés suivront donc son conseil, qui est d’éviter exceptionnellement les fruits durant la cure, car ils sont sucrés.

Dans la même logique, on opte pour des féculents à indice glycémique bas pour l’accompagnement, toujours pour limiter la quantité de sucre libéré dans le sang. Le riz semi-complet, les lentilles, le quinoa, les pois chiches et les haricots blancs ou rouges sont de bons choix. Sinon, on privilégie les céréales complètes ou semi-complètes car leur sucre, entouré de fibres, est assimilé plus doucement par le corps.

Et côté protéines ? On peut se concocter quelques repas végétariens, et manger du poisson ou des viandes blanches comme la volaille. Les autres viandes restent en effet plus complexes à digérer.

Pour les boissons, on évite bien sûr les sodas, l’alcool et le café. Avis aux oiseaux de nuit : manger léger la journée mais enchaîner les cocktails en soirée, ça ne marche pas !

Quant à la cigarette, comme elle apporte aussi son lot de toxines, la lâcher pendant sa cure est tout bénef.

Le coup de pouce de l’artichaut

Pour donner un coup de pouce supplémentaire à son organisme, on peut ajouter des aliments détox au menu.
Il y a par exemple le radis noir, ce légume oublié au goût piquant. Il est l’allié des foies paresseux, car il stimule la production de bile. On peut le manger cru, ou râpé sur une salade. L’artichaut est lui diurétique, et favorise l’évacuation des toxines.
À savoir que ces alliés détox peuvent aussi se trouver sous la forme de gélules de phytothérapie, ou en tisane.
Une autre astuce de grand-mère archi-connue pour favoriser le drainage est de boire un jus de citron mélangé à de l’eau tiède le matin, au réveil et à jeun.

Avant de se lancer dans une détox, il ne faut toutefois pas mal interpréter le concept !

Une détox permet de remettre les compteurs à zéro et de soulager le foie et les reins, qui éliminent les toxines.

Cette cure ne doit pas être considérée comme une façon de « réparer » son corps en se privant, après lui avoir fait subir tous les excès.

Au long de l’année, il est plus sain d’avoir une alimentation équilibrée et de se permettre des écarts ponctuels, que d’enchaîner les périodes d’excès et de privation.
Cela signifie aussi qu’il faut savoir lâcher prise et profiter des repas de famille ou entre amis sans culpabiliser… mais peut-être en évitant de se resservir trois fois de chaque plat !

Les conseils d’une naturopathe

Eugénie Emorine, naturopathe à Montpellier, partage ses conseils pour se lancer dans une détox ! Dans son cabinet, elle accompagne ses patients dans des processus de drainage et de détoxification individualisés.

Combien de jours adopter une cure détox ?

Après les Fêtes, je conseillerais une petite semaine de drainage, avec beaucoup de légumes cuits à la vapeur ou en soupe ! Ils sont plus rassasiants qu’on ne le croit.
Durant l’année, on peut adopter une diète régulière de 1 jour par semaine, ou 3 jours d’affilée par mois.

Quel coup de pouce peut-on trouver au rayon naturopathie ?

Les draineurs à prendre sous forme liquide sont une bonne aide. Optez pour des préparations à base d’artichaut, de radis noir, de pissenlit, de queues de cerises… S’il y a un antioxydant en plus dans la formule, c’est idéal.
En fait, la surcharge de toxines forme une oxydation, une sorte de rouille, et les antioxydants, tels que les polyphénols du thé vert, vont protéger l’organisme.

Le jus de bouleau est-il aussi un bon choix ?

Oui, il draine les acides au niveau articulaire. C’est un produit frais que l’on retrouve en mars.

Comme on élimine aussi les toxines par la peau, quels gestes peut-on adopter ?

Une séance de sauna ou de hammam est bénéfique ! Tout comme un bain chaud (voir plus  bas).

Un dernier conseil pour réussir sa détox ?

Il faut aussi beaucoup dormir et se reposer durant la cure. Comme les poumons et la peau sont les systèmes secondaires pour l’évacuation des toxines, il est aussi important de bien respirer, profondément.
On peut pratiquer des respirations devant la fenêtre ouverte, ou faire du yoga.
Autre option : se balader dans la nature en faisant de grandes inspirations !

Idée détox : prendre un bain chaud

Matériel : 1 ou 2 tasses de gros sel
Temps : 15 minutes

D’abord, on se prépare un bain à 37 ou 38 degrés, avec du gros sel.
Une fois dans l’eau, on augmente la température jusqu’à 40 degrés et on y reste 15 minutes.
L’idée, c’est que la chaleur dilate les vaisseaux, et accélère la filtration du sang à travers le foie et les reins. En plus, par effet d’osmose, l’eau du bain salée, qui a la même concentration en minéraux que le corps, va attirer les toxines vers l’extérieur. Elles vont s’éliminer dans l’eau !
L’idée en plus ? Se frictionner et exfolier la peau en cours de bain avec un gant de hammam ou un loofa.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here