vendredi 12 août 2022
AccueilTalentsElles sont l'OccitanieAudrey Faure - Auden - Yum & Wild

Audrey Faure – Auden – Yum & Wild

-

Audrey Faure est la cofondatrice du restaurant Auden healthy café à Montpellier. Avec son associé Sven Mozsar, elle a mis à profit l’inactivité forcée des confinements successifs pour créer un nouveau concept culinaire Yum & Wild.

Pouvez-vous nous présenter votre activité ?

Il y a trois ans et demi, mon compagnon Zven et moi avons fondé Auden, un restaurant flexitarien. L’idée avec Auden, c’était de créer un lieu où les gens avec des régimes alimentaires différents puissent se rassembler.

De ce fait, nous avons créé des sauces végétales qui pouvaient être associées à des plats végétariens, végans ou non végans, et nous avons vu que ces sauces plaisaient beaucoup.

Nous avons décidé de les propager au grand public et de créer l’entreprise Yum & Wild qui fabrique des sauces végétales bio et innovantes.

Que veut dire « flexitarien » ?

Flexitarien, c’est quand une personne réduit toute sa consommation de produits d’origine animale, qui réduit sa consommation de viande ou de fromage par exemple. L’idée étant de faire un effort dans la réduction de produits d’origine animale.

Tous nos plats peuvent être végétalisés, nous voulions que quelqu’un de végan puisse venir ici et trouver quelque chose qui lui plaît et lui convient.

Quelle est la particularité de vos sauces ?

Elles sont 100% végétales et pour les créer, nous utilisons le pois chiche. Nous valorisons l’eau que l’on utilise pour la cuisson de nos pois chiches.
Donc on a deux gammes de produits, une gamme où on utilise les pois chiches cuits, c’est une sauce tartinable qui peut s’utiliser aussi bien chaude que froide.
On réutilise l’eau de pois chiche à la place des œufs pour créer des mayonnaises végétales. Ce sont des “mayos” car on ne peut pas utiliser le terme mayonnaise pour du végétal.

L’eau de pois chiche contient beaucoup de protéines et beaucoup de glucides, ça lui donne des propriétés qui permettent d’émulsifier une mayonnaise, par exemple. Et ça peut aussi s’utiliser pour faire des mousses au chocolat.

Quel est votre parcours Audrey Faure ?

J’ai obtenu mon master à Perpignan puis je suis partie en Suède pendant un an pour continuer mes études. J’ai effectué un doctorat en Chimie alimentaire et en Nutrition à l’école polytechnique de Zurich, donc j’ai vraiment un parcours académique.

À la base, j’étais chercheuse en sciences et plus particulièrement en Sciences alimentaires. Après pour mon parcours académique, j’ai voulu faire quelque chose qui soit proche de l’humain et des gens.

Quand on est scientifique, on est souvent dans notre labo, on ne peut pas avoir un retour direct de notre travail, et je voulais avoir quelque chose de plus proche des gens, de plus social. Je voulais aussi partager ma passion pour l’alimentation et la nourriture, et c’est pour ça que j’ai décidé de me réorienter et d’ouvrir un restaurant de nourriture saine sur Montpellier.

Et après, l’évolution sur Yum & Wild est un peu un retour sur ma vraie carrière de chercheuse, parce qu’au final il y a quand même plus de recherche et développement dans ce projet-là, mais ça reste proche des consommateurs, et c’était quelque chose qui me tenait vraiment à cœur.

Vous êtes accompagnés pour Yum & Wild ?

Nous avons décidé d’être accompagnés par la pépinière Via Innova, ce sont eux qui nous ont aidés depuis le début. Nous sommes également accompagnés par l’agence AD’OCC de Montpellier par Laurence Bontemps. Ces deux agences, autant la pépinière que l’agence AD’OCC, sont vraiment d’une aide immense. Ils nous aident toujours à réfléchir sur les projets, à avoir un peu de recul sur ce que l’on fait, à se poser les bonnes questions et puis c’est une aide aussi pour tout ce qui est subvention.

Notre atelier est basé au MIN de Montpellier, c’est un lieu stratégique pour nous parce qu’il y a un pôle de transformation sur le MIN (Marché d’Intérêt National). En termes de logistique, c’est aussi très intéressant pour nous et pour le sourcing aussi parce qu’il y a tout le pôle agriculteur là-bas. C’est vraiment un lieu très actif et en voie de développement, ce qui en fait un lieu clé pour nous.

Notre concept de l’upcycling, dont le recyclage de l’eau de pois chiche, nous a permis de gagner le trophée de l’alimentation durable et responsable au concours Occitanie Innov.

Des conseils pour lancer un projet ?

Même si ça ne marche pas, vous aurez appris, et on apprend toujours, même si c’est de son échec.

Audrey Faure

De ne pas avoir peur de changer de voie et de direction ou de carrière, et aussi de ne pas avoir peur de sauter le pas, de créer une entreprise. Parfois la peur de l’échec nous arrête, on se dit « Si ça ne marche pas, qu’est-ce que je vais faire après ? » Même si ça ne marche pas, vous aurez appris, et on apprend toujours, même si c’est de son échec. Moi, j’ai eu des échecs et j’en ai toujours retenu des leçons, ça m’a permis d’avancer et aussi de m’aiguiller sur mon chemin.

Il ne faut pas croire que si on a un chemin atypique ou qu’on a un chemin qui n’est pas droit, que c’est forcément quelque chose de mauvais ou de néfaste, c’est même mieux à mon sens.

Photo de couverture copyright Audrey Faure ©Grizette.

ARTICLE SUIVANT