Claire Bortolussi – Château de Viella

823

Claire Bortolussi est devenue vigneronne indépendante en reprenant l’exploitation familiale. Avec sa sœur Marion, elles écrivent une nouvelle page de l’histoire du Château de Viella, dans le Madiran.

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

Notre travail avant tout, c’est de suivre la valorisation de nos terres pour la plantation du raisin, de la réalisation de nos vins et ensuite, de leur commercialisation dans le plus beau sens du terme, de la possibilité de les faire déguster à nos clients et de venir à nous au domaine pour découvrir nos produits.

Quel est votre parcours ?

J’ai grandi et j’ai passé toute mon enfance au cœur des vignes à mi-chemin entre une enfant du vignoble, mais aussi très ancrée dans le quotidien et dans le travail de mes parents. Dans le Gers après, j’ai eu la possibilité de faire mes études jusqu’au lycée et puis il a fallu partir un peu plus loin ensuite pour les études supérieures. Donc j’ai continué mes études sur Toulouse avec l’idée de m’enrichir, de pouvoir étudier des choses diverses. Je me suis d’abord dirigée vers un parcours plutôt administratif, l’idée c’était d’avoir un peu tous les outils pour pouvoir prendre les décisions futures sur ma vie. J’ai ensuite pu profiter de certains tremplins qui sont l’Erasmus ou des projets en volontariat international, qui m’ont permis de pouvoir travailler à l’étranger. L’idée, c’était de pouvoir partir encore plus loin, continuer à m’enrichir et à me connaître mieux par des premières expériences professionnelles à l’étranger.

Vous travaillez avec votre sœur ?

Ma sœur Marion, avec une envie de se positionner sur la culture de la vigne, sur l’élaboration des vins avec un BTS en Viticulture Œnologie aussi pour pouvoir mener à bien ce projet. Et moi, plutôt l’aspect administration, commerce, commercialisation et valorisation des vins, en m’occupant plutôt du volet accueil et clients sur le domaine.

C’est différent d’être une vigneronne ?

L’appellation Madiran a la particularité d’avoir un joli vivier de femmes vigneronnes soit par la transition parentale, soit par la création d’entreprise. Dans notre quotidien, on est déjà entourées de femmes vigneronnes, on travaille déjà ensemble, on se côtoie, on s’aide, on s’allie, donc c’est pas pour nous une caractéristique que l’on met en avant… Peut-être aussi parce qu’on est deux sœurs donc par définition, c’était au féminin sans équivoque. Après, c’est vrai que ça nous permet d’avoir de jolis parcours autour de nous de femmes qui se sont imposées, qui ont réussi à mener leur quotidien, leur vignoble et ça permet d’avoir peut-être un peu plus de confiance et de sérénité pour se lancer.

Y-a-t-il un réseau de vigneronnes dans le Gers ?

Le Comité Départemental du Gers a créé un joli regroupement qui s’appelle « Les Bons Crus Milady » et qui propose effectivement d’avoir l’étiquette vigneronne indépendante avec des membres uniquement féminins, mais surtout de disposer d’un joli lieu de dynamisme, d’échanges, de pédagogie, de travail, pour pouvoir regrouper toutes les vigneronnes du Gers, sur des appellations viticoles diverses, qui permet d’avoir une jolie richesse de produits et d’identités de vignobles aussi.

Des conseils pour les porteuses de projet ?

La recette que j’ai appliquée pour moi, c’était de me connaître. Je pense que ça a été décisif de pouvoir me confronter seule à moi-même dans un terrain neutre pendant plusieurs semaines, mois, années pour se conforter sur les choses qu’on sait faire, qu’on peut faire, qu’on connaît, les choses où on est moins à l’aise également, et de pouvoir ensuite assumer pleinement nos choix et nos projets. Donc ça a été vraiment quelque chose qui m’a aidée sur mon installation.

Et la deuxième chose peut-être qui est un peu particulière sur notre profil de transition familiale, ça a été très vite d’imaginer d’avoir un nouveau projet commun, de ne pas être juste dans une transition simple mais de pouvoir un peu mettre les deux générations sur des choses nouvelles. Ça permet justement de pouvoir échanger de façon équilibrée et de pouvoir partir sur de nouvelles idées et projets ensemble.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here