Caroline fait… le régime de la dernière chance

3708
le régime
© Dafne Saporito

Aahhh ! Nous sommes déjà en juin !! Les magazines nous harcèlent avec « LE BIKINI QU’IL VOUS FAUT ! ». Autant vous dire que celui de Gisele Bündchen ne rendra pas le même effet sur moi. Sûrement à cause des 20 cm qui nous séparent, (et aussi de cette jolie bouée qui s’est incrustée sur mes hanches et mon ventre en cette période hivernale).
Le burkini et le fatkini ça peut être très sympa aussi, non ??!

Situation de crise, solution de crise !

Comme toutes les filles, je choisis la situation de facilité (ou pas) : le régime de la dernière chance ! Au lieu d’opter pour une meilleure alimentation et de pousser un peu plus sur le sport, je décide de m’affamer et de manger des choses totalement tordues. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais ça a l’air tellement plus simple et logique dans nos têtes de filles… et pourtant…

Liste des courses

œufs durs / steak / poisson au court-bouillon / poulet grillé / jambon cuit dégraissé / salade verte / céleri / tomates / carottes crues ou cuites / fruits / petits pain au lait / morceau de gruyère / yaourt nature entier

Motivation : tout est dans la tête… et sur mon ventre !

Au vu de la liste, j’ai déjà faim et je me dis que ça va être très dur ! Où sont mes sucreries ? Ma charcuterie adorée ? Le bon pain ? Remarque, avec mes habitudes alimentaires actuelles, les kilos vont vite défiler… je l’espère !

Tout est dans la tête : LA VOLONTÉ ! Objectif : -5 kg en 15 jours. Pas le droit à l’erreur ! Je dois garder en tête la vision de l’effet “rôti ficelé” du bikini trop petit sur mes jolis bourrelets grassouillets.

Ce régime – RÉGIME SPORTIF – promet 9 kg de moins en 15 jours, mais ne nous emballons pas ! Si nous pouvions perdre autant en si peu de temps, ça se saurait ; et surtout attention à la reprise et les effets secondaires. Dans cet exercice drastique je choisis le RÉGIME, le SPORT ce sera pour plus tard.

Je ne dis rien à chéri, histoire de l’utiliser comme jauge-à-kilos et entendre : « OoOOoh ma chérie, mais tu as perdu ?!! ». Je verrai à partir de quel jour il va se manifester.

J1 : 55,1 kg. Merci, pas de commentaire.

Bon aujourd’hui, grosse motiv’ : évidemment c’est le début des bonnes résolutions. Facile, jusqu’au soir où sonne l’heure de l’apéro : chéri se gave de saucisson et de pain… pendant que je fais chauffer mes céleris (Ô joie !).
Déjà une autre difficulté : l’appel du carreau de chocolat après le repas, cette petite note sucrée qui nous rend tellement heureuse, EH BIEN NON ! Dur. Et là, j’avoue que je pense au petit pain du lendemain matin.

J2 : 54,3 kg. Et je n’ai même pas fait caca !

La pesée du matin donne un coup de boost au moral, et ce, même après l’énorme steak de 250 g que j’ai mangé la veille. Je tartine la confiture sur les brioches de ma fille, SANS LÉCHER LA CUILLÈRE !!! C’est dans ces moments que je me rends compte de toutes mes mauvaises habitudes alimentaires. Bon aujourd’hui, premiers signes étranges : j’ai froid et la mayo me manque !

J3 : 53,7 kg. Vive les effets de la frustration !

Je déclare ennemie toute personne publiant des photos alimentaires sur Instagram et Facebook : I HATE YOU #INSTAFOOD ! Oui ce régime procure rapidement des résultats, mais aussi des effets non désirés tels que : l’énervement et la frustration. Ah oui, et j’ai envie de tuer ma fille qui mange des biscuits au chocolat, est-ce normal ?

J4 : 53,4 kg. « Maman, tu pues de la bouche ! »

Voilà, voilà… à force de manger des protéines, j’ai une haleine de poney. Chéri ne s’est toujours pas manifesté sur mes résultats. Je suis maudite !

J 5, 6, 7 : 53,4 kg. Rien ne bouge et j’ai la dalle.

Avec mes collègues qui grignotent toute la journée, je repense au bon vieux temps et à nos goûters… j’ai toujours des envies de meurtre ! Je me vois hystérique dans ce film des Inconnus : « Le sucre c’est tabou, on en viendra tous à bout ! »

J 8 : 53,1 kg. « Mais mange ! Tu nous feras moins caguer ! »

J’en ai marre de manger toujours la même chose, envie de pleurer. Je deviens invivable pour mes proches. J’ai failli partir deux fois dormir chez ma mère en menaçant chéri. Tout m’énerve, je deviens aigrie. Je ne perds plus de poids. Cr*tte !
Après une semaine où la fonte des graisses a été rapide, c’est dur de voir que l’aiguille de la balance ne bouge plus. Mais c’est ce qu’on appelle la phase de stabilisation.

© Dafne Saporito
© Dafne Saporito

J 9, 10, 11, 12 : 53 kg. J’ai craqué, je suis faible.

Je dois être punie : j’ai craqué !
Mais l’apéro avec les potes, ce n’est pas facile ! C’est leur faute. J’avais oublié de dire que l’alcool est banni, ainsi que ses frères et sœurs : cacahuètes, chips et toute la clique.
Voilà. Maintenant, je suis punie par le dieu des régimes, je stabilise à 53 kg pendant 3 jours et sans écart.
J’ai envie de frites et de pizzas.

J 13, 14 : 52,5 kg. Tadaaamm !

Pouwwwaa, je rentre dans ma petite robe qui devenait toute étriquée. I’VE GOT THE POWER!
Chéri n’a rien vu, n’a rien dit… « Mais je te vois avec les yeux de l’amour ma chérie ».
Mytho !

J 15 : 51,2 kg. C’est fini. Oui j’ai perdu !

J’ai perdu ma joie de vivre et mon énergie pendant 10 jours. J’ai perdu mon haleine fraîche. J’ai failli perdre chéri… mais j’ai aussi perdu 4 kg en 15 jours en m’alimentant de manière saine, en bannissant toutes les graisses et les sucres.

Aujourd’hui j’ai gagné une meilleure hygiène de vie et pour que tout soit durable, je vais me remettre au sport. Exit les régimes ! Ce régime sportif est un bon coup de fouet pour retrouver de bonnes habitudes alimentaires et perdre les quelques kilos superflus… à condition de s’y tenir à la lettre et d’y être bien préparé et PROTÉGEZ VOS PROCHES !

Comme dit maman :

LES RÉGIMES C’EST LE MAL ! Il faut privilégier une bonne hygiène de vie À VIE
et pas seulement avant l’été
.

En attendant, au revoir burkini, bonjour petit bikini !

Illustrations Dafne Saporito

1 COMMENTAIRE

  1. Haha excellent !! ça me rappelle quand j’ai eu ma fille. J’avais pris 20 kg pendant ma grossesse et il me restait encore 10 kg à perdre. J’ai fait un régime pendant un mois, accompagnée par un acupuncteur et tout le tralala. Je n’avais droit à pas grand chose, à part des pamplemousse (sans sucre) ! J’ai galéré à perdre 2 miséreux kilos… J’étais tellement écœurée de pas avoir perdu autant que prévu (et des pamplemousses) que j’ai arrêté le régime en me disant « tant pis pour la taille 36, je garde mes kg en trop ! ». Finalement, en reprenant le travail, une alimentation normale, un peu de sport… ben je suis revenue à ma taille d’avant en quelques mois !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here