jeudi 9 décembre 2021
AccueilMagazineLifestyle Parfum mixte : comment choisir son empreinte olfactive ?

[ BEAUTÉ ] Parfum mixte : comment choisir son empreinte olfactive ?

-

Les accessoires de mode haut de gamme permettent de soigner son apparence et de prouver son goût raffiné. Toutefois, beaucoup pensent que les vêtements, les chaussures, les bijoux et autres accessoires de luxe suffisent pour révéler toute leur classe. Pourtant, il faudra également se définir un parfum, celui qui permet de vous identifier parmi tant d’autres personnes. Chic, raffiné, présent juste ce qu’il faut sans que son sillage ne soit trop entêtant. À cet effet, l’une des solutions est d’adopter un parfum mixte. Mais le choix de ce produit cosmétique est assez délicat vu qu’il existe une grande variété de marques sur le marché. Toutefois, certains paramètres permettent de dénicher une fragrance adaptée. Quels sont-ils ? Focus sur les critères de choix de sa fragrance unisexe.

[Article partenaire]

Pourquoi un parfum mixte ?

Les parfums mixtes se démarquent par leurs notes boisées, épicées et aquatiques. Selon une récente enquête de BBC, ils sont de plus en plus appréciés par les consommateur·trices de la génération Y. Cette tendance s’explique d’ailleurs par les nombreux atouts que représentent ces cosmétiques, en plus de gommer le côté genré et d’être plus inclusif.

D’abord, pour celles et ceux qui vivent en couple, il s’agit d’un véritable compromis entre les senteurs masculines et féminines. Ainsi, s’offrir une fragrance unisexe Diptyque (l’inventeur de l’une des premières eau de toilette unisexe en 1968) permet aux amoureux de se simplifier la tâche en portant une même senteur.
Ensuite, les célibataires peuvent également être attiré·es par ce type de jus, en raison de la senteur universelle qu’elle dégage. Ils et elles sont donc certain·es de séduire leur vis-à-vis, quel que soit son goût en la matière. Enfin, le choix d’un arôme unisexe traduit l’audace de celle ou celui qui le porte de sortir des sentiers battus et d’essayer un produit qui lui ressemble. Alors, comment bien sélectionner son parfum mixte ?

Opter pour une famille olfactive adaptée

Avant de se lancer dans la prospection des essences unisexes, il faut savoir qu’elles se classent en trois grandes familles olfactives : les orientales, les hespéridées et les chyprées. Celles-ci se distinguent notamment par leurs accords et la qualité des intrants (les éléments entrant dans la production). Il importe donc de se renseigner sur chacune d’elles et identifier la plus adaptée à ses besoins ou ses envies.

Ainsi, les féru·es du parfum mixte Calvin Klein peuvent opter pour la première catégorie : l’orientale. Elle se démarque par ses arômes exotiques, aux accords épicés. Elle satisfait les exigences de celles et ceux qui désirent acquérir plus de sensualité.
La seconde famille des hespéridées confère plutôt fraîcheur et légèreté. Elle regroupe les fragrances obtenues à partir des fruits tropicaux.
Tandis que la dernière classe des chyprées offre des senteurs puissantes. Les femmes et les hommes à fort caractère peuvent donc en faire l’option.

Tenir compte des saisons

Cela paraît anodin mais les saisons sont des critères déterminants pour le choix de son effluve unisexe. Il n’est donc pas indiqué de porter un parfum d’hiver en été par exemple, par crainte d’agresser l’odorat de ses proches.

Alors avant de se procurer son essence mixte Dior, Hermès ou Guerlain, il vaut mieux vérifier si ses caractéristiques permettent de l’utiliser pendant la saison en cours. Dans cette perspective, il est plus judicieux de privilégier les arômes hespéridés quand il fait chaud. En période de grand froid et en automne, les senteurs orientales sont recommandées. Les parfums chyprés sont, quant à eux, indiqués au printemps.

Le prix de la senteur mixte

Une fragrance de luxe coûte bien évidemment plus cher que les produits de basse qualité. En outre, les prix grimpent à mesure que le pourcentage de concentration augmente. Raison pour laquelle il convient de définir à l’avance son budget. Cette prévision doit cependant correspondre aux prix pratiqués par les marques célèbres et les grands parfumeurs. Par ailleurs, il faut d’ores et déjà savoir que l’eau de Cologne (2 à 6% de concentré) est moins chère qu’une eau de toilette (3 à 20 % de concentré). Les deux produits sont moins coûteux qu’un pur parfum (20 à 40 % de concentré). Il revient donc à l’utilisateur·trice de faire son choix en connaissance de cause.

Photo de couverture copyright Tasha Sinchuck-AdobeStock.

ARTICLE SUIVANT