vendredi 30 septembre 2022
AccueilMagazineInfosLe film "Les Splendides" de la réalisatrice toulousaine Meryem-Bahia Arfaoui Grand prix...

Le film « Les Splendides » de la réalisatrice toulousaine Meryem-Bahia Arfaoui Grand prix du jury

-

Le concours du court métrage documentaire au féminin « Et pourtant elles tournent » a été lancé en décembre 2020 par Arte France, en partenariat avec la Scam, afin d’ouvrir encore plus largement les portes de la chaîne aux réalisatrices de documentaires. Ouvert aux réalisatrices résidant en France et en Allemagne, cette première édition a réuni plus de 800 films de 7 à 12 minutes autour d’un thème unique : « besoin de personne ». Parmi les 17 réalisatrices lauréates, la Toulousaine Meryem-Bahia Arfaoui a reçu le Grand prix du jury pour son film Les Splendides.

Présidé par l’autrice et illustratrice de BD Pénélope Bagieu, le jury composé de Laëtitia Moreau (documentariste), Alice Diop (documentariste), Roisin Burns (documentariste), Paul B. Preciado (philosophe et essayiste), Rasha Salti (chargée de programmes à ARTE France) a sélectionné 17 lauréates qui verront leur court métrage acheté et diffusé prochainement sur ARTE et sur sa plateforme ARTE.TV.

« Les Splendides » de Meryem-Bahia Arfaoui Grand prix du jury

Tourné dans le quartier de la Reynerie à Toulouse, le court-métrage Les Splendides réalisé par Meryem-Bahia Arfaoui et produit par l’association D.E.F.I Production a remporté le Grand prix du jury. ARTE France proposera un contrat de développement avec l’unité Société et Culture pour un documentaire de 52 minutes à Meryem-Bahia Arfaoui.

« Personne n’a fait plus d’allers-retours en prison qu’une maman. Personne ne tient autant les murs qu’une sœur. Et qui raconte nos histoires, à nous, les meufs de cité ? » Dans son court métrage Les Splendides, Meryem-Bahia Arfaoui met en lumière l’invisible et fait briller celles qui tous les jours illuminent la cité par leur force. Puissant !

Par son projet associatif, D.E.F.I. Production rappelle que l’origine sociale, culturelle ou géographique ne doit pas être un frein à l’émergence de talents. Le travail de l’association auprès des jeunes notamment est un moteur pour la création audiovisuelle en Occitanie. Il est une rampe essentielle dans l’escalier de la réussite. Le prix reçu par Meryem-Bahia Arfoui témoigne de cet engagement. J’adresse à la réalisatrice, à l’association et à l’ensemble de l’équipe qui a contribué à cette distinction mes chaleureuses félicitations et renouvelle la détermination de la Région Occitanie pour continuer à soutenir celles et ceux qui contribuent au vivre ensemble dans tous les territoires.

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Les courts métrages documentaires lauréats de cette première édition du concours seront diffusés les 15 et 16 décembre 2021 sur Arte. Découvrez Les Splendides le jeudi 16 décembre à 23h sur la chaîne, et déjà en ligne sur le site d’Arte.

Synopsis du court-métrage « Les Splendides » :

« Sonia, Fatima et Fatimé ont grandi ici, à la Reynerie. Posées sur une voiture, elles nous racontent ce qu’est pour elles être « une meuf de tess ». Mettre en lumière les invisibles et faire briller face au ciment d’une barre en voie d’extinction, d’un quartier en voie de gentrification, celles qui tous les jours l’illuminent par leur poésie et leur puissance. Toulouse, 31100. »

Le film en ligne : arte.tv

Photo de couverture copyright Les Splendides©DR

ARTICLE SUIVANT