Attention, avis de tornade blonde dans la région. Après avoir découvert la scène aux côtés de Yodelice, HollySiz est en tournée avec “My name is”. Un premier album à son image, pop-rock, punchy et généreux.
Portrait d’une personnalité rare, aussi survoltée que pudique.

HollyZiz

D’où vient ton nom de scène, HollySiz ?

Mes proches m’appellent Siz depuis que je suis toute petite. Holly, ça signifie « houx » en anglais. Le houx, c’est rouge, c’est ardent et ça pique quand on s’y frotte, comme moi. C’est aussi le nom de l’une de mes héroïnes de film préférées, le personnage joué par Sissy Spacek dans La Balade sauvage de Terrence Malick. Au final, HollySiz a une sonorité féminine, douce mais aussi très aiguisée qui me parle beaucoup.

Tu ressentais le besoin de faire oublier ton vrai nom, Cécile Cassel ?

Être identifiée comme la fille de Jean-Pierre Cassel et la sœur de Vincent ne m’embêtait pas plus que ça. Il y a longtemps que j’ai réglé le problème. Je n’ai jamais profité de mon nom de famille mais je ne vois pas non plus pourquoi je devrais avoir à en rougir. Par contre, je voulais que les professionnels et le public découvrent mon travail avec un regard neutre, objectif. J’ai été comédienne pendant une dizaine d’années. Pas question d’entendre « encore une petite actrice française qui s’essaye à la chanson ». Aux États-Unis, ça n’étonne personne de voir Hugh Jackman jouer Wolverine et danser aux Oscars. Ici, les gens semblent plus rassurés quand tu es dans une case et que tu n’en bouges pas.

HollySiz
© Dimitri Coste
Passer au blond platine, c’était aussi pour contribuer à cette nouvelle identité ?

Être blonde, ça a toujours été un vieux fantasme. J’ai attendu pendant des années le film qui allait m’obliger à le faire mais ça ne s’est jamais présenté. Alors j’ai sauté le pas et j’adore le résultat. Au final, je crois que ce look très rock correspond bien à ma personnalité : j’ai un côté assez survolté. Enfant, j’épuisais mes parents, il fallait toujours que je bouge, que je me fasse entendre. Mais attention, contrairement à la couleur des cheveux, c’est 100 % naturel. Je ne prends rien ! D’ailleurs, je me demande comment assurent les chanteurs qui passent leur temps à faire la fête. La tournée, c’est un vrai marathon. Il faut une hygiène de vie irréprochable si on veut tenir la distance. D’ailleurs je me suis mise au jogging pour apprendre à respirer et être capable de chanter tout en dansant.

HollySiz
© Dimitri Coste
On te voit rarement dans les magazines people. C’est voulu ?

Et comment. J’ai vraiment du mal avec l’hypermédiatisation. Je me sens toujours gênée pour ces filles qui sont super talentueuses et qui pourtant se sentent obligées de tomber là-dedans pour faire parler d’elles. Je ne vois pas pourquoi je devrais vous dire qui est mon compagnon. Ça irait totalement à l’opposé de ma personnalité. Jamais je ne remercierai assez mes parents de ne pas nous avoir fait poser à leurs côtés mes frères et moi quand nous étions enfants. Après, j’aime bien les réseaux sociaux, mais pour parler musique avec ceux qui apprécient ma musique.

HollySiz
© Dimitri Coste

Plus d’infos

HollySiz
Écoutez HollySiz

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here