vendredi 12 août 2022
AccueilTalentsElles sont l'OccitanieFélicie Domène - Régate

Félicie Domène – Régate

-

Félicie Domène est la présidente directrice générale de la coopérative d’entrepreneurs Régate. Elle nous parle de cette aventure professionnelle et du travail accompli pour la loi reconnaissant le statut d’entrepreneur-salarié pour lequel elle a reçu la Légion d’honneur.

Pouvez-vous nous présenter votre activité

Régate est une coopérative d’entrepreneurs, ce que l’on appelle communément une coopérative d’activité et d’emploi, et nous avons pour but d’accompagner les entrepreneurs ou ceux qui ont envie de le devenir, de façon durable et sécurisée.

Comment est né ce projet ?

Au démarrage de l’idée, de l’expérimentation, le problème se posait sur le nombre d’échecs des créateurs d’entreprise dans notre pays. Il a fallu trouver la solution qui pouvait à la fois laisser l’autonomie, la liberté à l’entrepreneur d’être indépendant et d’avoir cet esprit d’entreprendre, et cette motivation qui est la leur, tout en trouvant la solution pour les protéger, les sécuriser pour les accompagner. On a inventé quelque chose qui s’appelle l’entrepreneur-salarié et avec le temps, nous avons eu la chance de voir ce statut être reconnu par une loi. Les coopératives d’activité et d’emploi sont nées, c’est un nouveau modèle de rapport au travail qui concerne surtout l’entrepreneuriat. C’est également maintenant une forme qui s’est dupliquée à travers le pays, il y en a partout.

Quel est votre parcours Félicie Domène ?

La base, c’est la comptabilité et l’administration des entreprises. Le hasard de la vie a voulu que je rencontre des personnes qui étaient dans la recherche, l’expérimentation, et ils m’ont appelée à venir les rejoindre dans ce petit groupe pour réfléchir à la meilleure solution. Vu que j’avais un parcours très diversifié, cela m’a paru naturel de relever ce défi, d’aider des entrepreneurs et de mettre toutes mes compétences au service de cette cause qui est devenue un vrai combat de vie.

Positivons le monde, nous avons trop l’habitude de regarder ce qui est négatif, de n’écouter que ce qui nous dérange et pas suffisamment ce qui nous arrange.

Félicie Domène
Quelle est votre vision ?

Nous avons souhaité accoler à notre image un terme qui est « activateur d’avenir ». Positivons le monde, nous avons trop l’habitude de regarder ce qui est négatif, de n’écouter que ce qui nous dérange et pas suffisamment ce qui nous arrange. Si nous avions un message à faire passer et une valeur importante, ce serait : « Croyez en vous et vous trouverez les bonnes réponses sur votre chemin ». Oui, nous avons énormément de valeurs qui nous motivent. C’est vrai que le monde coopératif a su aussi nous apporter une autre lecture de l’entrepreneuriat et une autre façon d’entreprendre dans laquelle on s’est retrouvé, et on vous invite à nous retrouver.

Des conseils pour lancer un projet ?

Croyez en vous et vous trouverez les bonnes réponses sur votre chemin.

Félicie Domène

Écoutez-vous, posez le plus et le moins de votre idée, de votre projet. Cherchez autour de vous les gens qui vont venir étoffer votre réflexion, vous faire grandir dans cette réflexion.
Ce que vous considérez comme des avantages, en quoi sont-ils des avantages ? Comment vous appuyer dessus ? Ce que vous considérez comme des freins, des obstacles, pourquoi aujourd’hui ce sont des freins et des obstacles, et comment pouvez-vous faire pour y répondre ?
Peut-être sortir un peu de ces sentiers qui sont tout faits et se dire : est-ce qu’il y a une autre façon de faire ? Dans le monde de l’économie sociale et solidaire, c’est justement ce que l’on essaye de démontrer dans notre accompagnement, c’est une autre façon d’entreprendre. Le monde n’est pas que celui que l’on connaît, mais il est bien au-delà. Avant de prendre ces décisions, allez voir ce qu’il se passe à côté. Allez voir les solutions alternatives qui sont les vôtres, on dit souvent que choisir c’est renoncer mais choisir aussi c’est s’ouvrir. Et avant de choisir, élargissez votre champ de réflexion et de connaissances pour mieux prendre une décision demain.

Quelle est la place des femmes dans l’entrepreneuriat ?

Nous avons la chance d’accueillir plus de femmes qui ont l’intention de créer leur projet que les consulaires classiques, Chambre de Métiers et Chambre de Commerce, pourquoi ? D’abord parce que les coopératives d’activité et d’emploi ont une écoute plus importante et que les femmes ont besoin d’être entendues, parce qu’elles ont toujours ce souci de concilier la vie personnelle et la vie professionnelle. C’est le premier frein à l’entrepreneuriat féminin.
Une femme quand elle répond à une offre d’emploi, il faut qu’elle ait 80% des compétences sinon elle n’ose même pas se présenter à l’offre. Un homme avec 20% des compétences va largement se présenter à l’offre. Moralité, on ne part pas égaux. Les femmes ont besoin d’être toujours au top avant de se présenter quelque part et de ce fait, c’est de la discrimination personnelle.

Entreprenez ! Parce que le monde, la société a besoin de femmes entrepreneures.

Félicie Domène

Mesdames, si vous avez envie d’entreprendre, n’hésitez pas. Venez bien sûr en coopérative d’activité où vous trouverez une écoute bienveillante pour vous accompagner dans votre projet, mais si je peux vous envoyer un message, c’est surtout de faire passer le mot. Entreprenez ! Parce que le monde, la société a besoin de femmes entrepreneures. Allez-y !

Photo de couverture : Félicie Domène copyright Grizette.

ARTICLE SUIVANT