vendredi 12 août 2022
AccueilTalentsElles sont l'OccitanieClara Allgaier & Magali Pascal - Bien Commun

Clara Allgaier & Magali Pascal – Bien Commun

-

Clara Allgaier et Magali Pascal sont convaincues que l’avenir des territoires se joue aussi à la périphérie des grandes métropoles, dans ces petites et moyennes villes, auxquelles Bien Commun apporte son expertise pour un nouveau dynamisme.

Clara Allgaier et Magali Pascal pouvez-vous nous présenter votre activité ?

Magali : Bien Commun est un bureau d’études immobilières et une foncière qui sont engagées dans la réhabilitation écologique des bâtiments situés au cœur des petites et moyennes villes en Occitanie.
Nous visons la création de logements et de locaux commerciaux adaptés aux besoins des territoires et que nous souhaitons louer à des tarifs abordables.

Clara : Bien Commun est composé de deux métiers. Un premier métier de bureau d’études immobilières qui consiste à venir accompagner les porteurs de projets publics et privés dans la revalorisation de leur patrimoine sur différents volets : financiers, juridiques, techniques… Et sur la programmation pour le bâtiment, nous allons chercher avec eux une fonction pour leur bâtiment. Le second métier, c’est celui de la foncière où on achète des bâtiments pour les rénover avec des matériaux écologiques et enfin les mettre en location à des tarifs abordables.

Pourquoi cette idée ?

Magali : La création de Bien Commun vient de deux choses, d’une part de la volonté de la SCOP EcoZimut, notre associé principal qui est un bureau d’études fluides, thermique et environnement spécialisé dans la conception de bâtiments plutôt sobres en ressources et en énergie. C’est une volonté de pousser plus loin les ambitions et d’être à l’initiative de projets impactants sur les territoires. Le deuxième volet, qui est très important, est l’identification d’un besoin mal satisfait sur les territoires. Nous avons fait une étude fine et nous avons identifié qu’il y avait beaucoup de bâtiments vacants ou vétustes dans les petites et moyennes villes. C’est à peu près 1 bâtiment sur 10, alors qu’il y a une carence d’ingénierie pour réaliser ces opérations immobilières-là.

Clara : Pour vous présenter Bien Commun aujourd’hui, nous sommes là toutes les deux mais en réalité Bien Commun est un vrai collectif. Nous sommes sept cofondateurs, soit six personnes physiques dont Magali et moi-même, et une personne morale, la SCOP EcoZimut. Nous partageons les locaux avec cette entreprise et elle impulse vraiment le développement de Bien Commun.

Quels sont les enjeux de revitalisation des territoires ?

Clara : Dans notre quotidien, on se rend compte que les petites et moyennes villes sont très dynamiques et qu’elles ont de vrais besoins en location de logements. Il y a beaucoup de personnes qui ne trouvent pas de logements à louer et justement avec nos activités, nous cherchons à pallier ce déficit.

Magali : Les acteurs économiques de l’immobilier sont vraiment concentrés sur les métropoles, du coup il y a peu d’acteurs qui proposent leur ingénierie aux territoires plus périurbains, ce qui fait qu’il y a des besoins non satisfaits. Les communes sont donc en recherche d’interlocuteurs.

Clara : Ce sont souvent des bâtiments en centre-ville qui aujourd’hui sont vacants parce qu’il y a eu beaucoup de désertification des centres-villes et des commerces aussi. Nous parlons beaucoup de logements mais les commerces ont aussi beaucoup quitté les centres-villes, c’est une vraie problématique pour les territoires aujourd’hui. D’ailleurs, nous accompagnons aussi des porteurs de projets pour réimplanter des commerces et ainsi ramener de la vie sur ces territoires.

Magali : Nous allons à la rencontre des acteurs qui sont déjà sur le territoire et nous travaillons avec les personnes dynamiques et présentes sur le territoire. Nous allons évoquer leur besoin immobilier, s’ils ont besoin de s’étendre, de développer un nouveau pan d’activité, ce genre de choses. Nous créons avec les forces vives locales un projet qui répond à la fois aux besoins du territoire mais aussi aux besoins d’expansion, de développement et c’est là tout l’objet de notre approche qui est aussi en co-construction, en participation.

Avez-vous bénéficié d’un accompagnement ?

Magali : Nous avons la chance d’être très bien accompagnées depuis le début, nous avons fait un premier programme qui s’appelle Catalis, l’incubateur d’innovation sociale de l’Union régionale des Scops et de la Région Occitanie, duquel nous sommes sortis. Dans ce programme, nous avons bénéficié d’un mentorat avec Villages Vivants qui est une foncière de redynamisation commerce en milieu rural, hyper inspirante pour nous.

Et là, nous entrons dans un second programme Empow’Her, national à destination des femmes qui vise justement à les soutenir dans des projets à impact social et environnemental ou plutôt fléchés ESS. Dans ce cadre-là, nous allons aussi avoir un mentorat avec une dirigeante confirmée, de l’expertise et puis du réseau, des séminaires… il y a pas mal de choses.

Des conseils pour lancer un projet ?

Il faut avoir confiance en soi et son équipe et toujours travailler en collectif, se soutenir les uns les autres.

Clara Allgaier

Clara : Quand on monte un projet, il ne faut surtout pas avoir peur d’être innovant·e et de proposer des solutions que l’on n’a pas forcément l’habitude d’entendre ou de nouvelles activités, d’être force de proposition. Et puis il faut avoir confiance en soi et son équipe et toujours travailler en collectif, se soutenir les uns les autres. C’est très important pour que le projet puisse perdurer dans le temps, en sachant qu’au début, ce n’est pas un sprint de développer une entreprise, c’est plutôt un marathon.

Il faut avoir la patience de passer par différentes étapes jusqu’au jour où on a les premières opérations et on travaille sur les premiers projets, là c’est une joie, un vrai plaisir.

Magali : Nous sommes extrêmement bien entourées aussi bien par nos associés que par notre réseau professionnel, que par des programmes d’accompagnement.

Il faut s’entourer.

Magali Pascal

Les programmes d’accompagnement nous ont beaucoup apporté et nous ont structurés. C’est un vrai conseil que je donnerais : s’entourer, parce que nous sommes très complémentaires avec Clara mais aussi avec tous les autres associés et on s’apporte beaucoup de choses. Nous avons aussi une grande confiance les uns en les autres et ça porte le projet aussi.

Photo de couverture Clara Allgaier et Magali Pascal copyright Grizette.

ARTICLE SUIVANT