Annabel Levert – Akinao – My Green Training Box

1101

Annabel Levert est une scientifique dotée d’une passion pour l’entrepreneuriat. Elle a créé et dirige deux sociétés : Akinao et My Green Training Box autour du concept de biocontrôle, une approche innovante dans laquelle il y a encore beaucoup à trouver et inventer.

Pouvez-vous nous présenter votre activité ?

Akinao est une société de recherche et développement qui est spécialisée dans le biocontrôle. Qu’est-ce que le biocontrôle ? C’est utiliser tout ce qu’offre la Nature pour protéger les végétaux et en particulier utiliser des produits qui sont fabriqués à partir de substances naturelles. Un produit de biocontrôle c’est un produit dont le principe actif est d’origine naturelle et qui est appliqué sur les autres végétaux pour les protéger des agressions extérieures.

Vous développez aussi une nouvelle offre…

Nos clients nous ont demandé de les accompagner à essayer de comprendre ce qu’était une substance naturelle, comment on l’analyse et la caractérise. Donc on a commencé à travailler sur une petite offre de formation pour accompagner nos clients à comprendre ce qu’étaient les substances naturelles. De fil en aiguille, on a développé des formations digitales, d’abord sur le biocontrôle, et en la développant ça nous a donné l’idée de créer une plateforme digitale qui s’appelle : My Green Training Box.
C’est une plateforme dédiée à héberger des formations gratuites sur le développement durable. Sur My Green Training Box vous allez trouver des contenus digitaux, des formations avec deux typologies d’apprenants. Du grand public afin de s’auto-former sur différents domaines qui touchent au développement durable, et pour les formateurs qui ont également la possibilité d’acquérir ces contenus digitaux, il y aura des vidéos, des podcasts, des PDF… Ils peuvent utiliser ces contenus digitaux pour les intégrer dans leur propre parcours de formation.

Quel est votre parcours ?

Parfois un petit peu atypique, j’ai une thèse en Chimie des Substances Naturelles et avant ce doctorat-là, j’avais fait des études techniques (ce qui ne se fait pas trop avant de faire un doctorat.). J’ai créé Akinao il y a un peu plus de dix ans maintenant, à l’issue d’un doctorat.
Évidemment, j’avais des connaissances et des compétences en Chimie des Substances Naturelles, mais aucune connaissance et aucune compétence en entrepreneuriat, en gestion d’entreprise etc. J’ai été accompagnée à l’époque par tout un réseau d’accompagnement d’entreprises : pépinière, hôtel d’incubation, la CCI pour pouvoir me former sur ces autres compétences qui sont nécessaires et essentielles pour diriger une entreprise. On apprend tout au long de sa vie, on continue d’apprendre évidemment en pratiquant.

Pourquoi choisir la voie de l’entrepreneuriat ?

Pour se lancer là-dedans, il faut un petit grain de folie ! Et je pense que c’est toujours vrai, il faut toujours un petit grain de folie et d’ambition. Il y a eu une conjoncture d’opportunités qui ont fait que j’ai voulu me lancer dans l’entrepreneuriat de par mon parcours. Avant le doctorat, je n’étais pas calibrée pour faire un travail de recherche de laboratoire tel qu’on peut l’imaginer derrière une paillasse. Moi j’étais de nature plus entrepreneuse et c’était avant tout par goût personnel. Ensuite par opportunité de marché, on avait des compétences scientifiques et techniques qu’on pouvait mettre au service d’une industrie émergente et ça c’était quand même un sacré challenge. Et puis effectivement le petit grain de folie qui permet de se lancer, de se dire qu’on ne risque rien, qu’on n’a rien à perdre. J’ai beaucoup été soutenue, et je le suis toujours, par l’Université de Perpignan qui nous a hébergés et qui nous a accompagnés et suivis dès le démarrage du projet.

Aujourd’hui, je travaille toujours beaucoup en collaboration avec de nombreuses plateformes d’analyse en France. Je travaille sur des machines qui sont très chères, très coûteuses et j’ai l’opportunité de collaborer pour louer le matériel analytique, et faire des analyses dans des laboratoires de haute technologie et de haute performance. Je suis persuadée qu’aujourd’hui il n’y a plus de raison d’avoir des frontières et de se faire la guerre entre public et privé et de faire avancer la recherche et la science. On peut fournir de la bonne science et de la bonne pédagogie en travaillant main dans la main tous ensemble.

Si vraiment il y a une envie d’y aller, foncez. Écoutez-vous d’abord en priorité mais entourez-vous bien.

Des conseils pour celles qui voudraient se lancer ?

Premier conseil c’est : allez-y ! Si vraiment il y a une envie d’y aller, foncez. Écoutez-vous d’abord en priorité mais entourez-vous bien. Je vois beaucoup de jeunes dans la science qui viennent me voir en me demandant des conseils et ils sont hyper pointus dans leur domaine d’activité, et c’est très bien il faut garder cette expertise. Effectivement vous allez être spécialiste dans ce que vous voulez savoir faire, mais il faut s’accompagner des bonnes personnes qui vont vous aider à structurer un modèle économique. Comment faire une étude de marché, comment aller au contact de ses prospects, de ses clients… Il faut vraiment pouvoir s’accompagner des bonnes personnes donc n’hésitez pas à pousser les portes des CCI, des hôtels d’incubation et des pépinières d’entreprises. Ce sont des structures qui vont vous accompagner à merveille pour pouvoir maturer votre projet et vous ouvrir toutes les portes possibles et imaginables, afin de le déployer comme vous l’avez imaginé. Vous verrez qu’au début vous allez avoir une idée puis vous allez changer dix fois de chemin sur la façon d’atteindre votre objectif mais ce n’est pas grave.

Ce qui vous tient à cœur ?

Transmettre ce qu’on fait de bien et de positif dans le déploiement par exemple, des produits de biocontrôle, on a des projets très concrets de développement de produits biocontrôle, très intégrés dans de l’économie circulaire et locale. Et pour moi, ça a beaucoup de sens d’intégrer tous les acteurs et tous les maillons de la chaîne pour mettre sur le marché des produits qui vont être à faible impact environnemental, écologiques de A à Z et produits dans le respect de l’environnement.