Cette rencontre avec Camille Cottin, nous l’attendions avec impatience… et un peu d’appréhension. Et si elle était aussi désagréable que son personnage sur Canal+ ? Mais non, sa gentillesse est aussi désarmante que son grand sourire.
La Connasse, c’est définitivement un rôle de composition. Et Camille Cottin, une grande comédienne.

Camille Cottin
© Pauline Darley / La Crime / Canal+
La fin de la saison approche. C’est quoi pour vous les vacances idéales ?

Être dans une grande maison au bord de la mer avec plein d’amis et d’enfants, prendre le temps d’être avec mon fils et son père. Ou partir en voyage : ma dernière escapade, c’était Tokyo. J’ai rejoint mon compagnon qui travaillait là-bas. Et c’était fabuleux ! C’est une ville étonnante, on sent sa toute-puissance et en même temps c’est une force tranquille, une ville de bord de mer. Les Japonais ont beaucoup de goût et tout y est très raffiné.

Connaissez-vous Montpellier et sa région ?

En photo seulement… Mais j’ai un ami qui est originaire de Montpellier et qui adore. J’aime beaucoup son état d’esprit, du coup ça me donne envie de découvrir sa ville d’origine. J’espère qu’il m’y emmènera un jour !

Pourriez-vous imaginer la connasse dans le Sud ?

La Connasse vient justement de faire un tour dans le Sud. C’est toujours drôle de la faire évoluer dans un environnement qui n’est pas le sien. J’ai trouvé que les gens dans le Sud réagissaient davantage, qu’ils prenaient plus le temps d’engager une discussion ou de remettre en question les propos de la Connasse.

Ce rôle a-t-il influencé votre façon de réagir vous-même face à des connasses ?

Avant, les connasses m’énervaient. Maintenant, elles me font sourire ! Disons que j’ai de la distance. Ça m’amuse toujours de retrouver dans la vraie vie un peu du personnage que j’interprète !

Une connasse et un connard, c’est la même chose ?

Le connard n’est pas le pendant masculin de la Connasse, ils n’ont pas le même ADN. La Connasse a de l’esprit, certes mal tourné, et elle est polie, bien que très mal élevée. Pour moi, le connard est juste grossier…

Vous n’avez pas peur de voir votre personnage tourner en rond ?

Le champ des possibles est illimité ! Chaque nouveau lieu est une source d’inspiration particulière pour les auteures Eloïse Lang et Noémie Saglio qui se basent beaucoup sur un comique d’observation. Donc chaque épisode a son univers. Et mon personnage a énormément de facettes, j’ai encore une multitude de choses à jouer.

Quelle sera votre actu à la rentrée ?

Je vais continuer à interpréter la Connasse. J’ai aussi tourné dans « Coming in » de Noémie Saglio et Maxime Govare et dans « 36 heures à tuer » de Tristan Aurouet, deux films qui sortiront fin 2014. Et puis il y a d’autres projets en cours, mais c’est encore un peu tôt pour en parler. C’est important pour moi, cette complémentarité entre la Connasse, le cinéma, le théâtre… Comme tous les acteurs et actrices, je me nourris de tous ces personnages si différents que j’interprète.

Camille Cottin
© Pauline Darley / La Crime / Canal+

Plus d’infos

Revoir les vidéos de Connasse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here