Charlotte Arnal
Charlotte Arnal©Agence Annakin

Le 4 octobre 2019 à l’occasion de la Journée Mondiale des animaux, Charlotte Arnal s’élancera pour traverser la France à pied pendant un an. Sa « Marche des Animaux » va la conduire de Montpellier à l’Assemblée Nationale à Paris pour demander que soit intégré dans la Constitution française un article relatif à la protection des animaux.

Investie dans la cause animale depuis ses 10 ans, Charlotte Arnal a choisi de faire entendre sa voix et celle des animaux à travers une marche pacifique et engagée : parcourir 2 500 km pendant un an en auto-financement pour recueillir soutiens, voix et témoignages.

Pourquoi je peux faire bouillir mon homard en France mais pas en Suisse ?

Son objectif ? Amender la Constitution française en y inscrivant la protection des animaux (77% des Français·es y sont déjà favorables selon un sondage IFOP de 2018 relayé par l’association L214) « afin de donner une base juridique plus cohérente, plus solide et plus dissuasive pour faire valoir les intérêts des animaux ». Réforme déjà opérée par six pays dont l’Autriche, l’Allemagne, le Luxembourg et la Suisse.

Mais la France est en retard par rapport à ses voisins européens. Chez nous, les « animaux domestiques et d’élevage sont considérés comme des choses et sont soumis au régime des biens ». En effet, Charlotte rappelle que « l’animal sauvage ne dispose d’aucun statut, ne bénéficie d’aucune protection et la loi interdit aux associations de défendre les intérêts des animaux en justice ». Et ce, malgré une prise de conscience évidente de l’opinion publique sur le sort des animaux – notamment l’élevage industriel en batterie – et des actions de mobilisations citoyennes. C’est en intégrant la première promotion du Diplôme Universitaire en Droit Animal de Toulon en 2018 – après avoir cofondé une agence de communication experte en développement durable – que Charlotte Arnal a réalisé la pauvreté juridique autour de la protection animale.

Chaque semaine, on extermine plus d’animaux dans le monde qu’il y a eu de morts humaines durant toutes les guerres confondues. En France, ce sont 3 millions d’animaux qui passent chaque jour dans nos abattoirs, soit 2 000 par minute.
Charlotte Arnal

La Marche des Animaux pour faire changer la Constitution en faveur des droits des animaux

Est-ce parce que nous sommes le pays des Droits de l’Homme que nous sommes en retard sur le droit animal ?
Charlotte Arnal

Durant sa « Marche des Animaux », Charlotte souhaite aller à la rencontre d’expert·e·s, de politiques, d’activistes, de chercheur·e·s, d’entrepreneur·e·s pour produire des articles et des vidéos sur la relation humain-animal traitée sous l’angle du droit. « Comment construire en France, pays de traditions (gastronomie, élevage, chasse, corrida…), un modèle de société qui nous permette de coexister pacifiquement avec l’animal ? », « Comment le mouvement de conscience qui s’opère vers les animaux transforme-t-il déjà profondément la société française ? », deux questions auxquelles Charlotte tentera de répondre, notamment en filmant des initiatives et des propositions concrètes, pour « ouvrir des voies de réflexion et d’action ».

Comment se fait-il qu’il soit légal de broyer des poussins vivants ?
Pourquoi un poisson rouge dans un bocal c’est interdit aux Pays-Bas ?

Charlotte Arnal
Charlotte Arnal©Agence Annakin

Au départ de Montpellier, le parcours de « La Marche des Animaux » a été pensé pour permettre à Charlotte de rejoindre Paris en reliant sept grandes villes de France : Toulouse, Bordeaux, Limoges, Lyon, Grenoble, Strasbourg, pour arriver à Paris le 4 octobre 2020. L’itinéraire pour parcourir les 2 500 km sur les sentiers de France est constitué de 187 étapes de 12 km en moyenne, alternant hébergements et bivouacs. À tout moment, celles et ceux qui le souhaitent peuvent rejoindre « La Marche des Animaux » et partager quelques kilomètres avec Charlotte. Une manière de soutenir cette action qui contribuera notamment à alimenter le débat public sur l’éthique animale et faire évoluer le statut de l’animal en France.

Quelques exemples du retard de la France sur ses voisins européens à propos du traitement des animaux :

• L’Allemagne a interdit la chasse à courre depuis 1950.
• L’Autriche a interdit la détention d’animaux sauvages dans les cirques depuis 2005.
• La Suisse a interdit la castration à vif des porcelets depuis 2010.
• Le Luxembourg a interdit la destruction de poussins mâles depuis 2018.

Charlotte Arnal, soutenue par son équipe et dix parrains/marraines, prendra le départ de cette « Marche des Animaux » le vendredi 4 octobre de la Maison des Légendes à Saint-Jean-de-Fos (au nord de Montpellier) à 13 heures. Elle sera accompagnée tout au long de son parcours par tou·te·s celles et ceux qui se sentent concerné·e·s par le sort des animaux.

Vous pouvez suivre son aventure sur le site de Humanisma et sur ses réseaux sociaux.

Dans cette vidéo, Charlotte Arnal explique ses motivations… Édifiant !

Pour aider Charlotte à faire bouger la Constitution, vous pouvez :

• Signer la pétition qui sera mise en ligne sur son site.
• Suivre sa marche engagée sur les réseaux sociaux.
• Marcher avec elle pour les droits des animaux.

Pour en savoir plus

Site internet de Humanisma
Page Facebook

Photo de couverture : Charlotte Arnal crédit Agence Annakin – Sculpture Aurélien Raynaud.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here