lundi 5 décembre 2022
AccueilCity Guide Montpellier Féminité·s : la programmation du Kiasma pour la saison 2022-2023

[ CULTURE ] Féminité·s : la programmation du Kiasma pour la saison 2022-2023

-

L’arrivée d’Olivier Morançais, en qualité de nouveau programmateur pour la sixième saison de l’espace culturel Le Kiasma à Castelnau-le-Lez, signe une programmation 2022-2023 originale, innovante et ambitieuse sous le symbole des féminités. Des spectacles très engagés avec du théâtre, du cirque, des concerts, de la danse, de l’humour… Voici un avant-goût du menu culturel proposé par Le Kiasma.

La saison 2022-2023 du Kiasma sous le signe de Féminité·s

« Cette saison sera drôle, éclectique, déroutante, critique, dérangeante, divertissante et ambitieuse. De l’humour, de la musique, du chant, du cirque, des clowns, des ballets de danse classique revisités, des écritures contemporaines d’autrices, du numérique… » c’est ainsi qu’Olivier Morançais, programmateur du Kiasma, décrit avec enthousiasme la saison à venir. Une saison qui ne doit pas être un « catalogue de spectacles mais un ensemble de propositions qui témoignent de l’extraordinaire diversité du spectacle vivant et qui font sens les unes par rapport aux autres » comme le précise Frédéric Lafforgue, maire de Castelnau-le-Lez. C’est donc « une programmation pluridisciplinaire pour un théâtre ouvert à la création et à la jeune génération pour des formats singuliers tournés vers de nouveaux territoires imaginaires, artistiques et géographiques » que nous propose Le Kiasma.

Nous traiterons du féminin, de la féminité, de toutes les féminités avec la volonté de parler d’amour et de respect. Nous suivrons les parcours de femmes qui ont activement participé à la construction de notre société moderne, dont on parle trop peu et qui, toutes, se sont battues pour exister dans la liberté d’être elles-mêmes et pour l’amour.

Olivier Morançais, programmateur du Kiasma
Le Kiasma – Feminité·s ©DR

Quelques temps forts de la programmation du Kiasma

« Ces femmes qui ont réveillé la France » de et avec Valérie Bochenek et Jean-Louis Debré – Le 13 octobre 2022

Qui se souvient encore de Julie-Victoire Daubié, première bachelière ? De Jeanne Chauvin, première avocate ? De Madeleine Brès, première médecin ? Dans cet hommage hybride entre spectacle et masterclass, le public découvre une vingtaine de portraits de femmes, pionnières et autres premières qui ont bousculé les conservatismes, fait bouger les lignes et œuvré à dessiner de nouveaux contours de notre société, pour pouvoir s’offrir indépendance, liberté et égalité.

Exposition de la collection des bustes des Mariannes du Sénat – Du 13 octobre au 13 novembre 2022

Coiffée de son bonnet phrygien, Marianne incarne l’histoire de la représentation de la République sous le prisme de la féminité.
En écho au spectacle Ces femmes qui ont réveillé la France, Le Kiasma expose durant un mois dix bustes de Marianne. Ces œuvres ont été sculptées par dix artistes différents, issus de plusieurs époques, du XIXe siècle à nos jours.

Ces artistes ont confectionné au fil du temps de nouveaux visages pour Marianne, à leur manière avec l’empreinte d’une intention singulière. Ces bustes font partie de la collection du Sénat, régulièrement prêtée aux collectivités et institutions.

« L’école des femmes » avec Francis Perrin – Le 13 décembre 2022

L’école des femmes est l’une des plus célèbres comédies de Molière qui résonne plus que jamais avec l’actualité. Le comique singulier et la réflexion moderne sur l’émancipation de la femme se mêlent aux multiples rebondissements pour aboutir au triomphe de l’Amour.

« CAR/MEN », Cie Chicos Mambo – Le 26 janvier 2023

Mis en scène par Philippe Lafeuille, l’ouvrage de Bizet se voit revisité par huit danseurs et un chanteur virtuoses qui, avec fantaisie, tendresse et dérision, se jouent du masculin et du féminin. Un show chorégraphique mêlant humour, théâtre, chant, clown, théâtre d’objets et vidéo, pour une Carmen 2.0.

« Aime comme Marquise » de Philippe Froget et Louiza Bentoumi – Le 2 février 2023

L’incroyable destin de Thérèse du Parc, dite Marquise, comédienne de la troupe de Molière. « Paris, 1668, Théâtre de l’Hôtel de Bourgogne, Marquise se prépare à jouer Andromaque de Racine, lorsque le Lieutenant Général de la police entre dans sa loge pour l’interroger, sur ordre du Roi… Dès lors, cette enquête nous dévoile l’extraordinaire parcours de cette fille du peuple qui a fasciné les hommes les plus illustres de son temps : Molière, Corneille, Racine, La Fontaine, D’Artagnan ou encore Louis XIV. »

« Audrey, le carnet d’abîmes d’une convertie » de Hakim Djaziri – Le 16 février 2023

Cette pièce traite de l’extrémisme islamique des femmes, un « sujet qui n’a jamais abordé au théâtre et pourtant il monopolise le débat politique car il est mal connu ».

Bérengère Krief « Amour » – Le 14 mars 2023

Du coup de foudre à la tempête des sentiments, comment passe-t-on des papillons dans le ventre au bourdon dans la tête ? Peut-on se faire des films et se prendre des vents en série ? Pourquoi quand on donne son cœur, on finit par se prendre la tête ? L’humoriste nommée aux Molières 2020 aborde son sujet préféré : l’amour, sa beauté, ses interrogations…

« Les murmures d’Ananké » de Kannelle P, Kilian et l’aUtRe – Les 19 et 20 avril 2023

Un spectacle sans parole qui mêle les arts du mime et de la danse aux arts numériques dans une scénographie immersive. Le Collectif ARpiS aborde la « thématique du renouvellement harmonieux et cyclique des choses, questionnant avec douceur, poésie et subtilité l’épreuve du manque d’un être cher ».

Exposition de Fiorenza Menini – Du 31 mai au 13 juillet 2023

Entre performance, photographies, textes et dessins, Fiorenza Menini propose une palette teintée de féminisme. L’exposition de l’artiste photographe plasticienne d’origine montpelliéraine, marquée notamment par la condition des femmes et les rapports à la nature, se fait sur deux sites avec le FRAC Occitanie Montpellier.

Rhapsodes Épisode 1/Œdipe et Épisode 2/Antigone, Cie Collectif TDP – Le 1er juillet 2023 (Parc du Mas de Rochet)

« Il n’y aura pas de décor, mais des paysages entiers se dresseront ; pas de personnages, mais des apparitions et des disparitions ; pas une image, mais des images innombrables construites par le spectateur lui-même, à la croisée de son propre imaginaire et de celui des conteurs. »
Une soirée, deux spectacles, et un pique-nique entre les deux : apportez une note sucrée ou salée à partager, Le Kiasma offre les boissons !

La question de la féminité et de la masculinité sont avant tout un questionnement de nous-même qui vise à construire des repères individuels. Grâce à ceux-ci, nous pourrons alors organiser notre rapport au monde.

Frédéric Lafforgue, maire de Castelnau-le-Lez et Sylvie Ros-Rouart, adjointe à la culture.

Pour en savoir plus

Toute la programmation 2022-2023

Espace Le Kiasma – 1 rue de la Crouzette, 34170 Castelnau-le-Lez. Tél. 0467141906
Site internetFacebookInstagram

Photo de couverture copyright Le Kiasma.

ARTICE SUIVANT