Cécile Boyer – Magic Chicken – Poulette magique

1098

Quand elle a créé son blog « Poulette magique », Cécile Boyer ne se doutait pas que quelques années plus tard, les marques feraient appel à elle pour se mettre en scène. Telle une magicienne, sans baguette mais avec beaucoup d’imagination, elle diffuse son univers acidulé et pétillant sur tous les réseaux sociaux.

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

J’ai créé Magic Chicken, une agence de communication à Narbonne spécialisée sur la création de contenus pour les réseaux. Je conçois des photos, des vidéos, des tutos*, tout ce qui est un peu créatif pour des marques différentes, soit pour eux directement pour leur page Instagram, Facebook etc., soit pour les relayer sur mon propre compte ou mon blog, parce que j’ai un blog depuis maintenant quasiment dix ans.

Comment a commencé l’aventure du blog « Poulette magique » ?

Je commençais à parler d’objets que je chinais et que je récupérais et quelques tutos – c’était le début du tuto en fait sur Internet donc ça a marché tout doucement, ça a commencé à prendre. Quand j’ai eu ma fille, j’ai fédéré une communauté de mamans qui se sont identifiées à ce que je faisais. Le blog a grandi et continue à grandir, c’est comme un carnet de bord où je continue à bloguer régulièrement, où je vais poster des listes d’envies, des décos, des recettes de cuisine… En fait tout ce que j’aime.

Le blog est un outil commercial ?

Pour moi, c’est une vitrine, comme un portfolio, c’est ce qui montre ce que j’aime et ce que je sais faire aussi. C’est vrai que c’est un bon support.

Pourquoi avez-vous créé votre agence ?

Avec le blog, j’ai commencé à avoir des revenus de temps en temps donc déjà, je m’étais mise en auto-entrepreneur depuis 2011, j’étais quand même un peu familière du milieu auto-entrepreneur. J’ai eu le déclic pour devenir entrepreneure au sein du travail parce que j’ai eu un problème de santé – on m’a décelé une sclérose en plaques il y a deux ans – qui m’a motivée vraiment à changer de vie. Je me suis dit : « bon voilà, j’ai un travail qui me stresse, il faut que je trouve une solution pour pallier ce stress-là, avoir un rythme de vie qui me correspond plus ». Parallèlement au travail, j’ai commencé à écrire des livres, j’ai fait 5 livres de loisirs créatifs et je commençais à être vraiment surchargée entre le blog, les livres et un travail à temps plein, c’était un peu intense. Donc du coup voilà, J’ai pris une année sabbatique. Je me suis dit : « Pendant un an, je n’ai pas de salaire mais je me lance vraiment en tant que graphiste freelance, on verra comment ça évolue, avec le blog etc. ». Et puis au final, ça a marché très vite. Au bout de six mois, j’ai monté ma société et donc là maintenant ça fait un an et demi que je suis en société… voilà !

Des conseils pour les porteuses de projet ?

J’ai pas mal de gens qui me posent des questions : « Voilà, j’ai un projet, je veux changer, je ne suis pas bien dans mon travail, qu’est-ce que je peux faire ? J’ai envie de travailler sur Internet ou de créer un site ». Déjà, je pense qu’il faut passer du temps pour soi, sur les réseaux, voir si on aime ça. Si on aime interagir avec les gens, si on aime poster (écrire des publications, ndlr), parce que c’est quand même quelque chose qui prend énormément de temps : le temps de faire des photos, de les traiter, de répondre aux gens, de répondre aux commentaires… Par jour, je dois avoir plus d’une centaine de messages sur Instagram et 200 mails à traiter. C’est vraiment intense en fait ! J’ai des copines qui ont des agents parce qu’au bout d’un moment, on ne peut plus gérer les agences qui nous contactent et tout le reste. Après, il faut aussi savoir négocier, parce que quand on travaille avec des agences, il faut négocier la partie budget. Pour moi, le meilleur conseil c’est déjà de s’investir sur les réseaux. Il y a aussi le risque de se sentir oppressée ou déclencher des sensations de frustration, avec les gens vont montrer, par exemple, des maisons trop belles, des vies idéales… donc il faut aussi arriver à faire la distance entre les réseaux et sa propre vie et ce qu’on veut montrer.

Avez-vous un truc pour développer sa communauté sur les réseaux ?

En fait, il n’y a pas de technique miracle, pour moi la meilleure “technique” (entre guillemets, si on peut parler de technique) c’est d’aller commenter sur les comptes que vous aimez, d’interagir avec les gens parce que sinon on ne va pas vous voir. En laissant un commentaire, on va voir votre compte, donc c’est juste comme ça… en parlant comme à l’époque, sur les blogs on laissait des commentaires c’était comme ça qu’on se faisait remarquer et qu’on disait : « Coucou ! Voilà regarde, moi j’ai un blog aussi, c’est cool ce que tu as fait ». Pour moi, c’est le meilleur principe, le meilleur moyen c’est d’échanger. Et c’est aussi la base des réseaux !

*Tutos : tutoriels de loisirs créatifs, des guides pour réaliser soi-même une décoration ou un objet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here