jeudi 18 avril 2024
AccueilTalentsElles sont l'OccitanieAudrey Spironello - Olyslow

Audrey Spironello – Olyslow

-

Après deux ans de road trip en camping-car pour découvrir la région et ses acteurs engagés, Audrey Spironello a lancé Olyslow un annuaire du tourisme écoresponsable en Occitanie. Mettre un peu de sens dans nos vacances et sensibiliser à l’écologie, c’est la mission qu’Audrey s’est fixée.

Pouvez-vous nous présenter Olyslow ?

Olyslow est une plateforme que j’ai fondée avec mon conjoint Pierre Fontaine. C’est une plateforme en ligne qui recense et géolocalise l’ensemble des acteurs du tourisme engagés dans une démarche écoresponsable sur l’Occitanie.

On va recenser neuf catégories d’acteurs qui sont : les hébergements, les activités, les restaurants, les fermes et les producteurs et les vignerons brasseurs, les petites épiceries où on peut acheter du local, du vrac, du zéro déchet, les personnes qui proposent des services de mobilité douce et les événements.

C’est vraiment quelque chose de plus authentique et une vraie immersion dans des territoires qu’on ne connaît pas ou mal ou dans lesquels on n’imagine même pas passer de super bonnes vacances alors qu’en vrai il y a vraiment de belles offres, surtout en Occitanie.

Quel est votre parcours ?

Après le bac j’ai fait un BTS en économie sociale et familiale. Ensuite, j’ai fait le diplôme d’État de conseillère en économie sociale et familiale et le diplôme de mandataire judiciaire à la protection des majeurs. J’ai travaillé à peu près 20 ans dans le social et après 10 ans de carrière en libéral, j’ai eu envie de me challenger en créant Olyslow.

Comment est née cette idée ?

Après avoir eu envie de me réorienter dans le tourisme écoresponsable, j’ai dû arrêter mon activité professionnelle pour pouvoir me consacrer à 100% sur la création d’Olyslow. On a vendu notre maison et on est partis en camping-car pendant deux ans en Occitanie pour découvrir la région, pour savoir de quoi on parlait et pour partir à la rencontre des différents acteurs et vivre les vacances telles qu’on voulait les vivre en fait. Enfin, de vivre les expériences parce que du coup ce n’était pas tout à fait des vacances, pour pouvoir mieux en parler et pour pouvoir faire comprendre notre message avec Olyslow : que sont des vacances écoresponsables ? Et qu’est-ce qu’elles ont de plus que des vacances traditionnelles ?

Vous êtes accompagnée dans cette aventure ?

Après avoir fait des business plans et des business models, on a intégré un incubateur à Agen, le Campus Numérique 47, on avait des coachs toutes les semaines qui nous accompagnaient, on bénéficiait de formations. Du coup, ça nous aidait à construire le projet et à savoir dans quelle direction on devait aller. Après l’incubation, il y a eu le lancement de la plateforme en ligne et pour cela on est toujours accompagnés avec l’Adefpat du Tarn-et-Garonne pour continuer à avancer dans la bonne direction.

On présente toujours Olyslow à tous les acteurs que l’on rencontre pour essayer de faire valoir cette plateforme auprès des professionnels et des institutions.

Que diriez vous de l’offre écoresponsable en Occitanie ?

Après avoir fait des business plans et des business models, on a intégré un incubateur à Agen, le Campus Numérique 47, on avait des coachs toutes les semaines qui nous accompagnaient, on bénéficiait de formations. Du coup, ça nous aidait à construire le projet et à savoir dans quelle direction on devait aller. Après l’incubation, il y a eu le lancement de la plateforme en ligne et pour cela on est toujours accompagnés avec l’Adefpat du Tarn-et-Garonne pour continuer à avancer dans la bonne direction.

C’est ni simple ni compliqué, mais c’est vrai qu’on va être confronté à certaines contraintes

Audrey Spironello

On présente toujours Olyslow à tous les acteurs que l’on rencontre pour essayer de faire valoir cette plateforme auprès des professionnels et des institutions.

Des conseils pour lancer un projet ?

Pour ma part, l’envie était plus forte que la raison. Du coup, je pense qu’il faut se laisser aller, mais pas n’importe comment. Qu’il faut savoir s’entourer, ne pas hésiter à intégrer des incubateurs ou des pépinières d’entreprise, agrandir son réseau, aller parler de notre projet auprès de la cible pour savoir si votre entreprise aura un impact et après vous lancer.

C’est ni simple ni compliqué, mais c’est vrai qu’on va être confronté à certaines contraintes comme la vie quotidienne et du coup il va falloir trouver la capacité en nous de toujours avancer malgré la peur, malgré les craintes, malgré les doutes. Il faut toujours quand même trouver en soi la force de continuer parce que vous n’avez pas fait ça pour rien et donc il faut continuer à le prouver aux autres, à vous le prouver vous-même, mais après c’est sûr que ce n’est pas sans contraintes ni sans sacrifices, mais il faut bien les mesurer pour bien les vivre.

L’écologie pourquoi est-ce important pour vous ?

Travailler, s’il n’y a pas de sens dans mon métier, ça n’a pas de sens. Du coup, c’était important de mettre du sens dans ce nouveau challenge et cette nouvelle activité. L’écologie, aujourd’hui, fait partie des choses de notre quotidien et d’où l’importance de prendre ce temps en vacances, de se poser les bonnes questions ou de s’inspirer des professionnels, justement pour changer nos habitudes. Du coup, je trouvais qu’en fait le contexte de vacances et d’écologie, ce n’était pas une opposition mais au contraire, ça peut vraiment engendrer en nous des temps de pause qui nous permettent de nous poser les bonnes questions et d’adopter éventuellement de nouvelles pratiques. Découvrir les shampoings solides, essayer de faire un pique-nique zéro déchet, voir comment on peut équiper notre maison différemment en fonction de ce qu’on a rencontré lors de nos vacances chez un hébergeur écoresponsable par exemple, découvrir la nature autrement. Voilà ! Je trouvais que c’était le bon moment.

Mission est de sensibiliser les gens à la cause écologique sans être dans la doctrine ou dans la culpabilisation, mais, au contraire, passer un bon moment et se rendre compte qu’en fait qu’on peut réfléchir, voir les choses différemment, essayer de s’améliorer et prendre ce temps-là pour ça. Donc, oui, je trouve que Olyslow a cette vocation d’aider à se sensibiliser vers une nouvelle façon d’être ou de faire.

Photo de couverture Audrey Spironello copyright Grizette.

ARTICLE SUIVANT