Broderies verbales & animales

Cléa n’est pas une simple brodeuse. Cette fan de casquettes, fraîchement arrivée à Montpellier, n’aime pas les étiquettes. C’est une artiste, formée au graphisme qui, un temps, a lâché son PC pour des aiguilles et du fil. Le résultat ? Des broderies artistiques, minimalistes et savamment pensées. Un univers qui nous laisse bouche-bée !

CLEA LALA pour Anne Fontaine
Clea Lala © DR

Cléa est une autodidacte de la broderie. Pour expliquer son apprentissage, elle cite Picasso :

 J’essaie toujours de faire ce que je ne sais pas faire, c’est ainsi que j’espère
apprendre à le faire .

CLEA LALA cry me a river
© DR
CLEA LALA bitch
© DR

C’est sur les bancs de l’école qu’elle commence à prendre le fil. Au lycée, Cléa customise ses vêtements. Attirée par le langage des images, elle poursuit ensuite ses études en communication visuelle (un BTS à l’École Supérieure des Arts et Industries Graphiques Estienne et un DSAA à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art Olivier de Serres à Paris).
À la fin de ses études, elle part s’installer à Athènes et reprend les travaux manuels. Cléa commence par une casquette. Elle ne lâchera plus son aiguille.

CLEA LALA cry me a river
© DR
Clea Lala
© DR

No limit

Clea Lala socks
© DR

Cléa aime expérimenter ! Elle avoue ne pas tenir en place et avoir « soif de découvertes ». Casquettes, tee-shirts, cartes postales, culottes, chaussettes, jeans etc. ses fils se sont faufilés un peu partout. Angoissée par l’idée de ne devoir broder que sur un seul et unique support, elle explore différentes possibilités pour connaître ses limites et justement les repousser. La broderie ne sera pas son seul terrain de jeu. Cléa revendique une position d’artiste pluridisciplinaire. L’obsession d’un artiste qui définit son style doit pouvoir passer par différents médiums.

Clea Lala pour Anne Fontaine
© DR
Clea Lala
© DR

Langage fleuri

CLEA LALA cry me a river
© DR

La musique résonne dans les œuvres de Cléa Lala ! « Laisse pas traîner ton fils », « Cry me a river »… des titres de chansons imagés avec des broderies raffinées. Elle adore travailler des heures sur la broderie d’un mot insultant et apporter un peu de raffinement dans l’accessoire street. Les paradoxes et les associations antinomiques font partie de ses problématiques artistiques. Cléa aime jouer avec les mots. Elle les détourne, les assemble et les coud avec précision et délicatesse pour un résultat qui bouleverse. Elle n’est pas ambidextre et le regrette. Il lui faut 4 heures pour réaliser son hibou sur une casquette. Armée de son kit de sérial-brodeuse : aiguilles, fils, ciseaux, dés à coudre, craies, tambours, pinces… Cléa travaille ses créas sans essai. Une erreur et tout est à découdre.

CLEA_SALA_PERROQUET
© Jérémy Esteve
Clea Lala carte whos next
© DR

Entre deux rives

CLEA LALA cry me a river
© DR

Cléa combine avec justesse projets pro et perso. Elle enchaîne de belles collaborations (LEVI’S, LE BHV MARAIS, KONBINI, CHANTELLE, UNDIZ, ANNE FONTAINE, ACQUA DI PARMA, NAFNAF, BRANDY MELVILLE). Et mène sur le front des projets plus personnels comme sa série « Laisse pas traîner ton fils ». Véritables tableaux vivants, cette collection surprend par ses fils qui dépassent et volent au vent. La particularité de cette série ? Le peigne qui accompagne chacune des œuvres. Le propriétaire a la liberté de jouer avec les fils et de recréer d’autres formes, d’autres significations. Une œuvre en constante évolution.

Elle propose également la personnalisation de pièces sur son site Internet. Un travail qu’elle exécute avec imagination et propositions.
Et si vous optiez pour la customisation artistique brodée ? Cléa Lala est là.

Clea Lala
© DR
CLEA LALA Tee-shirt
© Jérémy Esteve

Retrouvez ses créations sur le site : www.clealala.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here