Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Boutographies

5 mai > 27 mai

Boutographies

18e édition des Boutographies

Les Boutographies sont de retour au Pavillon Populaire pour une 18e édition.
Ce festival qui a pour but de promouvoir la jeune photographie européenne émergente, va nous permettre de découvrir de nouveaux talents, comme des photographes plus expérimentés, sélectionnés par un jury de professionnels parmi près de 650 candidatures.

Du 5 au 27 mai 2018, le public découvre les travaux de 12 photographes en accrochage et 16 en projection. Le parcours photographique Hors les Murs fédère un réseau d’acteurs locaux de la photographie (lieux culturels et galeries partenaires) sur plusieurs lieux d’exposition comme par exemple L’Anacrouse ou la nouvelle Galerie L’Aberrante au Crès qui reçoit la Montpelliéraine Marie Havel.

En plus des expos, différents rendez-vous autour du festival sont proposés : lectures de portfoliorencontres et discussionsvillages en photographie à Saint-Drézéry, le magasin de livres avec une sélection d’ouvrages de photographes passés par les Boutographies. Cette année encore, un programme bien rempli nous attend pendant trois semaines !

Boutographies 2018
Lee-Marie Sadek – « I kiss holes for the bullets » ©DR

Rencontres d’univers photographiques

Pour cette 18e édition, la tendance générale s’inscrit dans un retour du noir & blanc et dans la réutilisation d’images existantes. Comme un pied-de-nez à l’usage quasi boulimique de la photographie dans la société actuelle. Une utilisation quotidienne pour tout et pour rien à la fois : des selfies “parce qu’il fait beau” aux photos de nos plats à poster de toute urgence sur les réseaux sociaux…

Il y a comme un retour aux sources, un besoin de redonner ses lettres de noblesses à un art esthétique souvent à visée mémorielle. Un devoir de mémoire qui se mue en une touchante introspection. On s’insinue doucement dans l’univers et dans l’intimité des artistes, comme Hanna Râst pour qui la photo est un moyen de se réapproprier sa vie, Lee-Marie Sadek qui nous entraîne sur les territoires de la dépression, Cédric Calandraud et la nostalgie des photos de famille, ou encore Karim El Maktafi plongé dans ce qui semble être une quête d’identité.

Boutographies 2018
Hanna Râst – « Unforgettable journey »-2014
From series Pine Needles ©DR

Un artiste montpelliérain en projection des Boutographies

Florian Roche, amoureux de Montpellier, s’est fait remarquer par le Jury des Boutographies 2018 en offrant un surprenant travail autour de la Maternité Grasset, avant qu’elle ne soit en partie détruite pour y construire le futur Conservatoire de musique.
Le jeune photographe s’est réapproprié les ruines de ce bâtiment emblématique de la ville en y projetant son univers inspiré des maîtres du fantastique. Il rend hommage à ce lieu qui a connu plusieurs vies (maternité, commissariat…), en insérant le passé dans le présent. Un travail de mise en scène troublant, qui laisse planer une atmosphère proche du mystique.

Boutographies 2018
Florian Roche – Les fantômes de la maternité ©DR

Vernissage des Boutographies le samedi 5 mai à 11h au Pavillon Populaire

Plus d’infos

Site internet des Boutographies
Page Facebook

Détails

Début :
5 mai
Fin :
27 mai
Catégories d’Évènement:
,

Lieu

Pavillon Populaire
Esplanade Charles de Gaulle
Montpellier, 34000 France
+ Google Map