Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Mèq Festival 2017 à hTh

12 octobre > 14 octobre

Mèq Festival 2017

C’est la deuxième édition de Mèq Festival qui met à l’honneur les arts numériques performatifs et la création audiovisuelle contemporaine. Chaque soir, avec un seul billet d’entrée, une dizaine de propositions originales sont proposées : performances, projections, musiques live, installations, afin de découvrir des artistes de la scène locale, nationale et internationale.

Ce que nous réserve l’édition 2017 de Mèq Festival

♦ JEUDI 12 OCTOBRE

· 18h – Qu’est-ce et pourquoi Agencu Art
Conférence performative d’Annie Abrahams.

· 19h – Projection ARTFX
L’école d’enseignement supérieur ArtFx présente une sélection de travaux d’élèves à travers 9 films.

· 19h45 et 22h30 – A Moment Of Transition / Enrique Tomás
Live électronique produit par des instruments numériques dont la forme ou l’état ont été inspirés par certains gestes sonores. Par l’action de la main, ces instruments appelés « gestes incorporés » sont activés et rendent possible la manipulation de l’information musicale.

· 19h45 et 22h30 – A Few Seconds After Darkness / N.U Collectif
Pièce sur le recommencement. Immersive, elle plonge ses visiteurs dans un monde abstrait et mouvant sculpté par la lumière et le son. Dans cette installation, public, performeurs et musiciens tissent des liens entre lumière et matière, son et espace pour dessiner ensemble ce nouvel environnement.

· 21h – No-one Is An Island / Juan Navarro + Ignasi Duarte + Ferdy Esparza
(création hTh)
Immersion performative dans un univers de Réalité Virtuelle. Une fable entre l’archaïque et le moderne dont le protagoniste est un enfant. Cette fable présente aussi deux personnages végétaux qui ne sont pas humains, même s’ils en imitent l’apparence, gestes ou voix. Ils servent de guides dans ce rite de passage.

· 23h – Braquage Sonore / Jérôme Hoffmann + Mathias Beyler
Des feuilles d’arbres, des brindilles, de l’eau, des bulles… Des matières qui, une fois manipulées et enregistrées, révèlent leur musicalité, des nappes de guitares, une pulsation douce et des éclats de mélodies cristallines. Mathias Beyler et Jérôme Hoffmann, tels des tailleurs de pierre convient leur public autour du bloc de granit dès les premiers coups de burin, jusqu’à l’achèvement de l’œuvre.

Mèq Festival 2017
Mèq Festival-Braquage Sonore©Stephane Perche

♦ VENDREDI 13 OCTOBRE

· De 9h à 17h – Journée d’Étude
« Nouvelles écritures théâtrales à l’heure du numérique » sous la direction de Florence Thérond.
Journée d’étude à l’initiative du laboratoire RIRRA21 de l’Université Paul-Valéry-Montpellier 3, organisée dans le cadre du programme « La littérature à l’heure du numérique », en partenariat avec hTh et Languedoc-Roussillon livre et lecture, avec le soutien du master 2 professionnel « Métiers du livre et de l’édition ».
L’immersion quasi permanente de l’individu hypermoderne dans un environnement numérique et médiatique a nécessairement transformé sa manière de percevoir le réel, de lire, d’écrire.
Ouverte à tous / Entrée libre

· 17h – Rencontre avec l’ENCAC Réseau Européen de Création Audiovisuelle Contemporaine sur le thème « Test de compatibilité » discussion autour de la relation entre l’art et l’industrie numérique.

· 18h – Rencontre avec Martin Backes qui présente son installation What Do Machines Sing Of?

· À partir de 19h – Super-Documentation (étape de travail) / Varvara & Mar
Les artistes se sont « sur-documentés » sur eux-mêmes pendant 20 jours et ont observé où les entraîne le flot de données qu’ils ont récoltées. Les deux artistes se prennent en photo, relèvent leur fréquence cardiaque, comptent leurs pas, mesurent leurs phases de sommeil. Ils observent également leur rapport à ces données et le fait qu’une tierce personne puisse aussi y avoir accès. La vidéo présentée est en timelapse (l’appareil prend une photo toutes les 5 secondes).

· 19h – Sirens / Novi_sad + Ryoichi Kurokawa
Corpus de 5 pièces audiovisuelles qui explorent l’esthétique des data. Sirens est un assemblage de créations visuelles obtenues digitalement et de compositions sonores, dont l’intensité varie en fonction de l’évolution de la décroissance économique. Suivant le destin des marchés mondiaux, plus l’économie chute, plus les couples constitués de sons et de suites d’images se développent et se complexifient.

· 20h – Inevitable Music / Sébastien Roux
En 2010, Sébastien Roux a visité la fondation DIA Beacon (USA), où des « wall drawings » de Sol LeWitt sont exposés. Les combinaisons sérielles qui organisent les formes géométriques simples à l’origine des dessins de Lewitt ont fortement impres­sionné le compositeur qui a cherché un système pour faire « écouter » ces dessins.

· 21h – Manu/Factory / Transforma
Manu/Factory s’inspire de l’histoire des méthodes de travail, depuis l’artisanat jusqu’aux lignes de production industrielles modernes. Sur scène, des performeurs, ou travailleurs, exécutent des tâches répétitives, chorégraphiées. Quatre écrans vont présenter un flot d’images captées en direct par les caméras, montrant les détails du processus de production. Des micros et des capteurs installés sur le plan de travail amplifieront les sons produits par les gestes du travailleur.

· 22h30 – Vector Synthesis / Derek Holzer
Projet audiovisuel d’art computationnel utilisant uniquement des méthodes de projection à base de synthèse analogique et de graphiques vectoriels, afin d’approfondir la relation directe entre son et image.

· 23h – Postcoïtum
Postcoitum naît de la synergie des deux musiciens autour de compositions instrumentales denses invoquant un sens aiguisé de la narration. Ils construisent alors un paysage sonore nourri de références électroniques, industrielles et rock.

Pour les pitchouns

De 19h à 23h (accès à l’atelier à 19h, 20h ou 21h).
Pendant que vous assistez aux représentations, confiez-nous vos enfants (de 5 à 10 ans) pour un atelier Openbidouille animé par bololipsum : une séance de découverte musicale et électronique avec bidouillages musicaux à partir, entre autres, de jouets…

Tarif pour la soirée : un enfant 10€, à partir du deuxième 5€ (réservation au 04 67 99 25 00).

Mèq Festival 2017
Vector Synthesis©Derek Holzer

♦ SAMEDI 14 OCTOBRE

· De 11h à 18h – Workshop « Sound Boxes » dirigé par Derek Holzer
Pour découvrir les qualités sonores cachées d’objets quotidiens à travers un workshop pratique, combinant l’art de l’électronique, du noise, de la sculpture et du collage.
Tout public à partir de 15 ans. Tarif 60€ / 40€ sur présentation d’un Pass soirée de Mèq festival.

· 19h – Monsters In The Wilderness / curateur : Alan Warburton
Les images de synthèse sont comme la technologie, la magie, le pouvoir : voir comment ça marche annule le truc. Monsters in the Wilderness est une projection d’une sélection de courts métrages qui perturbent la surface lisse et brillante des images de synthèse, pour exposer ses entrailles, s’aventurant au-delà de l’esthétique capitaliste rigide du divertissement cinématographique ou télévisuel.

· 20h et 22h – Les Flasques / Adeline Rosenstein + Federico Rodriguez Llull
La performance pose ironiquement la question du remplacement de la recherche obligatoire d’un nouvel emploi par l’obligation de suivre toujours de nouvelles formations dans un monde hyper-connecté.

· 21h – Con Grazia / Martin Messier + Anne Thériault
Maîtres dans l’art de faire voir les sons, virtuoses touche-à-tout, les orfèvres du geste Martin Messier et Anne Thériault sont les détonateurs vivants d’un opus sous tension dédié à la démolition des objets. Dans Con grazia, ils sonnent le glas de la matière. Dans l’ombre de cette destruction méticuleuse et performative, des machines grondent, prêtes à exécuter le chaos.

· 23h – The Suicide Of Western Culture
Musique sombre et fiévreuse jonglant habillement entre le drone ambient, le post-rock et de l’électro.

· Minuit – Vicent Fibla
Fibla a édité plusieurs albums et collaboré avec des labels internationaux. Basé entre Barcelone et les Terres de l’Ebre, il combine la fonction de directeur du centre d’art visuels des Terres de l’Ebre, Lo Pati et celle de directeur artistique indépendant, ayant un intérêt particulier pour toutes les disciplines artistiques qui mêlent créativité et intemporalité.

♦ DU 12 AU 14 OCTOBRE (installations)

TOUTE LA SOIRÉE
Mèq Festival 2017
Julia Drouhin©Elisa Brandi

· Contagion / Julia Drouhin
Julia Drouhin, Franco-australienne basée en Tasmanie, est artiste indépendante, universitaire et curatrice. Elle explore les frictions dans les rapports sociaux à travers des paysages radiophoniques et des performances collaboratives. L’endroit où elle se place et ses terrains de jeux virtuels lui permettent de revisiter des mythes communs à travers des enregistrements de terrain et des fréquences électromagnétiques, aussi bien que des tissus, des produits comestibles ou des objets trouvés.

· What Do Machines Sing Of? / Martin Backes
C’est une machine totalement automatisée, qui répète inlassablement des hits des années 90. Au fur et à mesure que le programme informatique interprète ces chansons chargées d’émotions, il tente d’y ajouter les sentiments humains adéquats. Ce comportement de l’appareil semble refléter, de la part de la machine, le désir de devenir suffisamment sophistiqué pour avoir à se doter d’une personnalité propre.

Plus d’infos

Site internet de hTh
Événement Facebook

Réservations

Détails

Début :
12 octobre
Fin :
14 octobre
Catégorie d’Évènement:

Lieu

hTh
Avenue Albert Einstein
Montpellier,34965France
+ Google Map